A Helsinki, un luxe douillet en remède au froid

L’hotel Scandic Grand central.

Architecte majeur du XXsiècle, Eero Saarinen a éclipsé l’œuvre de son père, Eliel (1873-1950), qui a pourtant dessiné des bâtiments Art déco en Finlande, puis aux Etats-Unis, où il a émigré en 1923. Parmi les chefs-d’œuvre de ce dernier, la gare ­d’Helsinki, de style romantique national, dont les deux colossales cariatides sont l’un des symboles de la capitale finlandaise.

Le groupe hôtelier Scandic vient d’installer ses 491 chambres dans l’une des ailes de la gare, autrefois occupée par le siège de la compagnie nationale des chemins de fer. Lampes en laiton, peinture bleu marine et blanche, fauteuil aux courbes organiques, éclairage tamisé… la décoration typée scandinave a été réalisée par l’agence finlandaise Puroplan, qui mise sur un luxe sobre et douillet (les lits sont d’un grand confort).

La suite 3008, qui offre l’une des plus belles vues sur la place de la Gare-Centrale – avec, au fond, l’Ateneum, le Musée des beaux-arts finlandais installé dans un bâtiment néoclassique –, est également dotée de l’ultime touche finlandaise : un microsauna privé mitoyen de la salle de bains. Idéal pour se réchauffer après avoir passé la journée à braver le froid de la ville. En quittant la chambre, s’attarder dans le hall de l’hôtel, où l’on trouve encore des chaises et des tables en bois peintes en bleu ciel et dessinées par Eliel Saarinen en 1919, lors de la construction du bâtiment.

Scandic Grand Central, Vilhonkatu 13, Helsinki (Finlande). Chambre à partir de 130 € env., suite à partir de 280 € env. (selon les dates), petit déjeuner inclus. scandichotels.com/hotels/finland/helsinki/scandic-grand-central-helsinki

Lire aussi Article réservé à nos abonnés De l’Ukraine à la Norvège, l’Europe à travers une fenêtre de train

A 550 mètres : explorer les collines

Le musée Amos Rex.

Cet ovni architectural ouvert il y a trois ans se compose à l’extérieur de deux parties distinctes : un cinéma moderniste de 1936 à l’entrée et, à l’arrière, sur une place publique, d’étonnantes collines en tuiles de ciment qui s’achèvent en hublots pour éclairer l’intérieur du musée par une lumière zénithale. A l’intérieur, Amos Rex propose des expositions temporaires d’art contemporain (Bill Viola jusqu’au 27 février 2022) qui jouissent de cet espace en sous-sol flexible et surprenant.

Musée Amos Rex, Mannerheimintie 22-24. amosrex.fi/eng

A 600 mètres : savourer une brioche aux épices

Chez Gateau Espa, le korvapuusti.

Symbole gastronomique finlandais, le korvapuusti est une savoureuse brioche à la cannelle et à la cardamome vendue dans toutes les boulangeries du pays. L’enseigne Gateau propose dans sa boulangerie de poche des déclinaisons à la pistache, aux airelles ou sans lactose, que l’on peut savourer sur la petite terrasse de l’établissement tout en s’imprégnant de l’ambiance de la ville.

Il vous reste 42.32% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.