A Roland-Garros, des sessions de soirée très confidentielles

La direction du tournoi a pris l’engagement auprès d’Amazon de diffuser l’affiche du jour en prime time, notamment en France. Jeudi, c’était Rafael Nadal contre Richard Gasquet.

Le jour de son 35e anniversaire, Rafael Nadal s’attendait sans doute à une attention un peu plus charitable en guise de cadeau, de la part des organisateurs de Roland-Garros. Programmer son deuxième tour en nocturne jeudi 3 juin, et donc forcément sans public – couvre-feu à 21 heures jusqu’au 8 juin oblige –, la décision a fait abondamment jaser dans les travées du stade.

Beaucoup ont crié au crime de lèse-majesté à l’encontre du roi de la terre battue, qui vise cette année un 14titre porte d’Auteuil. A fortiori alors que celui-ci devait affronter le Français Richard Gasquet, de quinze jours son cadet, dont le corps n’en finit plus de crier grâce et laisse craindre qu’il s’agissait d’une de ses dernières apparitions sur la terre battue parisienne.

« Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? Ami entends-tu les cris sourds du tennis qu’on enchaîne ? Ohé partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme. Demain Gasquet-Nadal est diffusé sur Amazon Prime… », pastichait, la veille du match, un passionné de tennis sur Twitter, qui, comme d’autres, déplorait que l’affiche ne soit pas retransmise par le service public.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En diffusant du sport, Amazon tente le service gagnant

Derrière ce choix se cache la volonté de satisfaire le diffuseur Amazon Prime Video, qui a acquis les droits exclusifs des sessions de soirée proposées à compter de cette année – aucun chiffre officiel ne dévoile la rondelette facture signée par le géant américain de l’e-commerce.

« Avec le juge arbitre et les équipes, nous devons faire chaque jour des arbitrages en matière de programmation. Nadal-Gasquet est l’affiche du jour et nous nous sommes engagés à la diffuser en prime time, notamment en France », s’est justifié, mercredi, Guy Forget, le directeur du tournoi.

Un match en nocturne pour « chacun des top joueurs »

En juillet 2019, la Fédération française de tennis avait décidé de partager la diffusion du tournoi entre France Télévisions (qui diffusait depuis 1987 l’intégralité des matchs) et Amazon, en garantissant à ce dernier la meilleure affiche de chaque journée. Seul le dernier carré des tournois masculin et féminin sera codiffusé.

Cette année, pour profiter des dix sessions nocturnes du tournoi, il faut donc être abonné à Amazon Prime Video (49 euros par an), qui diffuse aussi tous les matchs du court Simonne-Mathieu. Jeff Bezos, le patron du goupe américain, s’est offert les droits du tournoi pour trois ans. Une première incursion sur un événement sportif en direct en France, sans doute pas la dernière.

Il vous reste 60.22% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.