Alain Weill va quitter ses fonctions de PDG d’Altice France et de SFR

Alain Weill lors d’une conférence de presse d’Altice France, le 11 avril 2019.

Le fondateur du groupe de médias NextRadio TV, Alain Weill, quittera au 1er juillet 2021 ses fonctions de président-directeur général (PDG) d’Altice France et de SFR, mais aussi son poste de président d’Altice Media, a annoncé le groupe français, jeudi 24 juin.

Alain Weill avait créé il y a vingt ans NextRadioTV. Il avait construit son groupe en rachetant d’abord RMC, puis BFM Business, avant de lancer BFM-TV puis les chaînes RMC Découverte et RMC Story.

En 2015, il avait cédé son groupe médias (RMC, BFM-TV) au milliardaire Patrick Drahi. L’opération s’était faite en plusieurs temps, avec une entrée minoritaire du magnat des télécoms au capital de NextRadio TV, avant que ce dernier en devienne le principal actionnaire.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les projets immobiliers controversés d’Alain Weill sur la Côte d’Azur

« Jamais très loin »

Alain Weill sera remplacé au poste de PDG d’Altice France par l’actuel directeur général de SFR, Grégory Rabuel. Arthur Dreyfuss, actuellement directeur général d’Altice Média, devient le président-directeur général d’Altice Média et reste secrétaire général d’Altice France-SFR.

« Leur capacité de travail, leur esprit d’équipe, leur engagement, leur fidélité, leurs compétences permettront à ces deux dirigeants, de mener à bien les projets de transformation et de développement du groupe », a assuré M. Weill, cité dans le communiqué.

Le dirigeant explique qu’il ne sera « jamais très loin » du groupe Altice et de son fondateur, Patrick Drahi, et qu’il compte désormais « concrétiser de nouveaux projets » dans les médias et le numérique. « A ce titre, je reste d’ailleurs encore associé au groupe Altice, qui est actionnaire de L’Express, que je m’attelle à relancer », a-t-il ajouté.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « L’Express » se rêve en « The Economist » à la française

Le Monde avec AFP