Alec Baldwin, Booba, Al Pacino… La série noire des accidents sur les plateaux de tournage

Hommage à la directrice de photographie Halyna Hutchins, victime, le 21 octobre 2021, d’un incident impliquant une arme à feu sur un plateau de tournage au Texas.

Octobre 2021 : le tir mortel d’Alec Baldwin

« Cold gun ! » (« arme non dangereuse »), a crié un assistant réalisateur avant de tendre à Alec Baldwin un revolver, sur le tournage de Rust, la semaine dernière au Texas. Mais quand l’acteur a appuyé sur la détente, c’est une vraie balle qui a atteint mortellement la directrice de la photographie de 42 ans Halyna Hutchins, et blessé également le réalisateur Joel Souza à l’épaule. L’enquête est en cours pour déterminer ce qui a pu se passer. Si de vraies armes sont couramment utilisées sur les tournages, elles sont supposément toujours chargées à blanc, c’est-à-dire avec des balles débarrassées de l’ogive, la partie métallique des munitions.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Après l’accident mortel sur le tournage du film avec Alec Baldwin, les conditions de travail en question

Août 2019 : le clip plus vrai que nature de Booba­

La réalité a rattrapé la fiction, en 2019, sur le tournage du clip de la bien nommée chanson Glaive, de Booba, à Aulnay-sous-Bois. Arrivés dans cinq voitures, des assaillants armés de battes de base-ball et de pistolets débarquent sur le plateau. Un proche du rappeur reçoit quatre balles de 9 mm aux jambes, un technicien et le réalisateur sont également touchés. Le « Duc de Boulogne », lui, n’était pas présent. Immédiatement soupçonné, son rival historique Kaaris a été disculpé en août dernier par le parquet de Bobigny. Le clip, lui, fut monté en intégrant le fait divers en guise d’introduction. B2O ne perd pas le nord.

Mars 1993 : la trouble fin de Brandon Lee

L’acteur Brandon Lee sur le tournage du film « Le retour de Kung Fu », en 1985.

Star montante du cinéma d’action, Brandon Lee a trouvé la mort à 28 ans sur le tournage du film culte The Crow. Le pistolet braqué sur lui n’avait pas été correctement préparé, et la décharge le toucha en pleine poitrine. Vingt ans plus tôt, en 1973, quand son père Bruce Lee succomba à un œdème cérébral, ses relations supposées avec la mafia chinoise donnèrent lieu à diverses théories du complot. Rebelote après la mort du fils : tournage maudit par des êtres malveillants ou revanche d’un ennemi personnel ? La disparition de la star en devenir alimenta les rumeurs les plus folles. Le film, produit par Miramax, connut, lui, un immense succès, remportant près de quatre fois son budget au box-office.

1991 : l’ouïe blessée de Linda Hamilton

La comédienne Linda Hamilton, dans « Terminator 2 : le jugement dernier ».

Dans Terminator 2, de James Cameron, elle est l’inoubliable Sarah Connor. Mais ce rôle lui a coûté cher. Lors du tournage d’une scène de fusillade dans un ascenseur, après que les personnages joués par Arnold Schwarzenegger et Edward Furlong ont libéré Sarah, retenue prisonnière dans une chambre d’hôpital, l’actrice oublia de remettre ses bouchons d’oreille entre deux prises. Le volume des détonations lui causa une perte irrémédiable d’audition à une oreille. « J’ai soudain ressenti une douleur immense », a-t-elle plus tard raconté au site anglais Blockbuster. « Je suis tombée à genoux mais comme personne ne s’était aperçu de rien, je me suis relevée et j’ai fini la scène. » Une héroïne, une vraie.

Mars 1983 : la main brûlée d’Al Pacino

Al Pacino dans la scène finale du film « Scarface ».

Le gangster Al Capone, dont la vie inspira le film Scarface, d’Howard Hawks, sorti en 1932, puis celui de Brian de Palma, en 1983, n’aurait sans doute pas commis cette erreur de débutant. Lors du tournage de la scène finale du film, au cours de laquelle Tony Montana, joué par Al Pacino, se livre à une folle fusillade dans sa villa de Miami assaillie par ses ennemis, l’acteur saisit le M-16 avec lequel il venait de tirer une trentaine de coups par le canon. « Ma main est restée collée à cet enfoiré de flingue ! », se souvenait-il en 2011, à l’occasion de la sortie du film en DVD. La brûlure valut à Pacino plus d’une semaine d’arrêt de travail. Aïe.