Alexander McQueen : perfecto noir et tulle blanc

Alexander McQueen.

A peine les semaines des collections printemps-été 2022 sont-elles terminées que les retardataires s’invitent à nouveau dans l’actualité mode. Mardi 12 octobre, Sarah Burton, directrice artistique de la maison Alexander McQueen, a présenté sa collection pour l’été prochain, à Londres. « Je me suis attachée à m’immerger dans l’environnement dans lequel nous vivons et travaillons à Londres, et à appréhender les éléments que nous rencontrons chaque jour. Cela se retranscrit dans la collection à travers l’eau, la boue des rives de la Tamise, le ciel changeant sans cesse, et la splendeur que cela représente », détaille la créatrice dans sa note d’intention.

Ainsi, les imprimés sont des reproductions de photographies du ciel, capturées depuis le toit des locaux du label. Ils s’affichent sur des petites robes en corolle, d’autres bouffantes et nouées à la taille ou des robes du soir affichant un ciel d’orage.

La dramaturgie se poursuit sur de longues robes noires bordées de tulle volatile, portées avec un long voile de la même couleur et marquées à la taille par des broderies scintillantes. La créatrice, à la tête de la direction de la maison depuis 2010 – à la suite du décès de son fondateur Lee Alexander McQueen – continue d’explorer une féminité radicale, loin des clichés, à travers des vestes de costumes aux manches bouffantes, des costumes ajustés à carreaux avec des zips courant tout le long de la jambe, ou des petits perfectos noirs portés avec des jupons de tulle blanc.

Côté accessoires, l’esprit est imposant : les bottines sont crantées et à boucles, les baskets sont blanches et épaisses, et les escarpins noirs sont vernis et dotés de pics métalliques. Jouant avec les contrastes, Sarah Burton propose une collection estivale aux accents rock affirmés, sans jamais renier la féminité.

Alexander McQueen.
Alexander McQueen.
Alexander McQueen.
Alexander McQueen.