Apprendre une langue: l’application Duolingo prépare son entrée en Bourse à New York

Leader mondial sur ce marché avec 500 millions d’utilisateurs, son chiffre d’affaires a augmenté de 129% en un an, dopé par l’effet confinement.

Symbole de l’entreprise, le hibou vert de Duolingo poursuit son envolée. Créée en 2012, l’application d’apprentissage des langues en ligne est désormais leader sur le marché. Duolingo revendique plus de 500 millions d’utilisateurs, répartis dans 194 pays. La société, basée à Pittsburgh, vient officiellement de déposer une demande d’introduction à la Bourse américaine.

Le principe de Duolingo est simple : apprendre des langues en ligne tout en s’amusant. Dans son catalogue figurent 95 cours dans 38 langues différentes, des plus parlées au monde, comme l’Espagnol ou l’Italien, en passant par des langues menacées comme l’Hawaïen, le Navajo ou le gaélique écossais. Cette plateforme a été fondée par Severin Hacker et Luis von Ahn, l’inventeur du CAPTCHA, cet outil qui permet de vérifier que vous n’êtes pas un robot. Aujourd’hui, la société emploie 400 salariés.

Le boom de l’«EdTech»

Grâce à la pandémie et aux différents confinements, les utilisateurs se sont tournés vers les technologies éducatives, appelées EdTech, à l’instar de Duolingo. Plus de trente millions de personnes ont commencé à apprendre une langue sur la plateforme durant cette période. Avec ce succès en 2020, la société a tiré 51% de ses revenus de l’App Store d’Apple et 19% du Google Play Store, devenant ainsi l’application la plus rentable dans la catégorie Éducation des deux magasins.

« LIRE AUSSI – Le boom sans précédent du marché de l’éducatif numérique

Selon le site spécialisé TechCrunch, Duolingo revendique également sa popularité dans les recherches Google, avec neuf fois plus de recherches pour son nom que l’expression «apprendre l’espagnol». L’application a aussi créé le «Duolingo English Test», qui est une certification linguistique, acceptée par plus de 2 000 universités et institutions dans le monde. À terme, elle prévoit de lancer un «score de compétence» dans ses langues proposées, afin de créer un «indicateur largement accepté du niveau de compétence linguistique et de faire de Duolingo une norme de compétence mondiale».

Abonnements et publicités

Si l’application est gratuite, elle propose aussi une version payante à ses utilisateurs, à partir de 6.99 dollars par mois. Ces abonnements, représentent 73% de son chiffre d’affaires. Viennent ensuite les revenus publicitaires et le «Duolingo English Test», avec respectivement 17% et 10% de son chiffre d’affaires en 2020.

En un an seulement, il a augmenté de 129%, passant ainsi de 70,8 millions de dollars en 2019 à 161,7 millions de dollars en 2020. Rien qu’au premier trimestre 2021, Duolingo a déclaré un chiffre d’affaires de 55,4 millions de dollars, soit une croissance de 97% par rapport à l’année précédente. En 2020, l’entreprise a enregistré une perte nette de 13,5 millions de dollars. À ce jour, Duolingo a levé 183,3 millions de dollars en capital-risque, lui permettant d’être valorisée à 2,4 milliards de dollars lors de sa future entrée en bourse. Parmi les investisseurs se trouvent Kleiner Perkins, Square Ventures et CapitalG, le fonds de croissance indépendance d’Alphabet, la maison mère de Google.