Aux Invalides, Emmanuel Macron a salué Jean-Paul Belmondo, « héros aux mille visages »

Emmanuel Macron lors d’une cérémonie d’hommage national à Jean-Paul Belmondo, aux Invalides, à Paris, le 9 septembre 2021.

Les applaudissements ont duré de longues minutes, sans s’arrêter, comme si personne ne voulait rompre le dernier des mille fils qui le reliait à l’acteur.

Lorsque le cercueil de Jean-Paul Belmondo a quitté la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides, au son du Chi Mai d’Ennio Morricone, hymne du film Le professionnel, interprété par l’orchestre de la garde républicaine, l’émotion n’était pas jouée parmi la famille du cinéma et le millier d’admirateurs autorisés à assister à l’hommage rendu jeudi 9 septembre à « l’ami national », comme l’a joliment qualifié Pierre Lescure, président du Festival de Cannes.

Au cours de la cérémonie, la dixième célébrée par Emmanuel Macron aux Invalides depuis le début de son quinquennat, Jean-Paul Belmondo, décédé le 6 septembre à l’âge de 88 ans, eut droit à tous les honneurs. « Géant parmi les géants », « héros aux milles visages » pour le chef de l’Etat, qui loua l’homme qui « épousa la France » et fut « le visage de tous les bouleversements de nos trente glorieuses ». Mais aussi « un soleil éternel » pour Victor Belmondo, le petit-fils de l’artiste, qui a pris la parole entouré des cinq autres petits enfants de l’As des As et de Stella, sa plus jeune fille. « Tout au long de sa vie, il n’a cessé de chercher le bonheur mais surtout de le donner », a ajouté le jeune acteur de 27 ans.

« Flic, voyou, magnifique toujours »

Signe de l’exceptionnelle carrière de « Bébel », qui avait tourné dans 80 films, plusieurs générations de comédiens avaient tenu à être présentes. Autour de Jean Dujardin, très ému, Gilles Lellouche, Nathalie Baye, Richard Anconina, Patrick Chesnais, Guillaume Canet et Marion Cotillard, Albert Dupontel, Julie Gayet ou encore les réalisateurs Costa-Gavras et Michel Hazanavicius étaient là, tout comme Pierre Vernier, 90 ans, le dernier représentant de la « bande du Conservatoire », où Belmondo côtoyait Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Claude Rich ou encore Annie Girardot. Une promotion bénie.

Plusieurs centaines de personnes attendent de rendre hommage à l’acteur français Jean-Paul Belmondo, à l’hôtel des Invalides, à Paris, le 9 septembre 2021.
Un homme se recueille devant la dépouille de Jean-Paul Belmondo, à l’hôtel des Invalides, à Paris, le 9 septembre 2021.

Des personnalités du sport, passion de l’acteur, étaient également venues, comme Luis Fernandez, les ex-boxeurs Louis Acariès et Brahim Asloum, ou Philippe Candeloro.

Lire la nécrologie : Belmondo, la disparition d’une star française

A la demande de la famille, les Invalides furent ouverts au public dans la soirée, pour que les admirateurs du « flic, voyou, magnifique toujours » puissent lui rendre un dernier hommage, les obsèques devant se dérouler dans l’intimité familiale, vendredi matin à l’église de Saint-Germain-des-Prés. Seul Jacques Chirac avait eu droit à cette faveur jusqu’ici, signe de la popularité de l’acteur.

Il vous reste 12.46% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.