Bercy prolonge les prêts garantis par l’État jusqu’à fin juin 2022

Mis en place dès les débuts de la crise sanitaire due au COVID-19, le prêt garanti par l’Etat (PGE) a été la pièce maîtresse dans l’arsenal déployé par le gouvernement pour tenter de sauver les entreprises de la faillite. Il sera prolongé jusqu’à fin juin 2022, explique Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, dans un entretien accordé au Figaro à paraître lundi 8 novembre.

« Toutes les entreprises qui avaient des perspectives avant la crise sanitaire doivent pleinement profiter de la reprise. C’est pourquoi nous prolongeons de six mois la distribution des PGE », déclare Bruno Le Maire.

L’exécutif français va déposer, lundi, un amendement en ce sens au projet de loi de finances pour 2022, précise Le Figaro. Le feu de vert de la Commission européenne sera ensuite nécessaire, ajoute le quotidien, estimant que l’exécutif européen pourrait se prononcer sur ce dossier le 17 novembre.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Pour l’Etat, la facture des PGE sera moins importante que redouté

Le dispositif des PGE devait initialement prendre fin en juin 2021, mais il avait été prorogé jusqu’à la fin de l’année avant la nouvelle date fixée par Bruno Le Maire. Les PGE représentent une enveloppe totale de 300 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés En France, le retour à un niveau de PIB d’avant-Covid s’accompagne d’une nette baisse du chômage

Le Monde avec Reuters