CyberDog, le robot compagnon pas mignon de Xiaomi

Le groupe chinois entre à son tour dans la danse des géants de l’électronique disposant d’une offre robotique.

Xiaomi est présent sur tous les fronts : smartphones, montres connectées, trottinettes… et maintenant, un robot compagnon. Son CyberDog rappelle étrangement ceux de Boston Dynamics. Il est bien loin d’Aibo, le chien robot de Sony. Pas de petit animal «kawai» (mignon en japonais, un terme prisé des ados), mais un cyber chien très stylisé.

Si l’apparence n’est pas son principal atout, Xiaomi mise sur les autres qualités de CyberDog pour favoriser son adoption. Il a avant tout été conçu pour séduire les fans de robotique et autres développeurs qui pourront venir lui ajouter de nouvelles fonctionnalités. Équipé de capteurs, CyberDog peut interagir avec son environnement ou interagir avec son propriétaire. Grâce à la reconnaissance faciale il suit son «maître» et lui obéit. À condition d’avoir envie de houer chez soi ou dans la rue avec un chien robot qui ressemble davantage aux tueurs de Terminator qu’à un sympathique animal de compagnie.

Un marché à construire

Toutefois, la présentation de CyberDog en dit long sur les ambitions de Xiaomi. Le groupe, déjà numéro deux mondial sur le marché des smartphones, entend bien étendre son empreinte industrielle à tous les objets connectés de la vie quotidienne, robots compagnons y compris. Jusqu’à présent, ce segment de produits n’a jamais décollé, faute de voir arriver sur le marché des appareils financièrement abordables et réellement utiles. La donne pourrait rapidement changer.