De Londres à Freetown : la sélection musicale du « Monde Afrique » #71

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, rendez-vous avec l’afrobeat bondissant d’Onipa, une pépite d’électro-jazz signée Esinam et le piano à pouces électrisant de Sorie Kondi.

« Chicken No Dey Fly », d’Onipa (feat. Franz Von)

Un poulet enfermé dans une cage et qui rêve de voler : tel est le protagoniste du clip de Chicken No Dey Fly, premier extrait du nouvel album d’Onipa, Tapes of Utopia, à paraître vendredi 17 septembre. Sur ce morceau dans le plus pur style afrobeat, le groupe londonien formé autour du Ghanéen KOG (pour « Kweku of Ghana ») et du Britannique Tom Excell (également membre de Nubiyan Twist) s’est appuyé sur un enregistrement de batterie du regretté Tony Allen et a invité le rappeur d’origine jamaïcaine Franz Von. Ensemble, ils dénoncent la cupidité du pouvoir politique, avec un grain de folie et une énergie communicative.

« New Dawn », d’Esinam (feat. Nadeem Din-Gabisi)

C’est une merveille d’électro-jazz que nous livre la multi-instrumentiste belgo-ghanéenne Esinam avec son premier album, Shapes in Twilights of Infinity, paru le 3 septembre et dans lequel elle combine transe et douceur à travers des percussions hypnotiques et des envolées de flûte envoûtantes. Née à Bruxelles, l’artiste a accompagné sur scène les chanteuses Mélanie de Biasio, Selah Sue ou Mayra Andrade avant de se lancer en solo, collaborant notamment avec le Congolais Baloji et le Sénégalais Ibaaku. Le poète londonien Nadeem Din-Gabisi l’a quant à lui rejointe sur le titre New Dawn, dont le clip a été tourné au Ghana.

« She Doesn’t Love You », de Kondi Band (feat. Mariama)

Connaissez-vous le kondi ? Il s’agit d’un piano à pouces dont le musicien aveugle Sorie Kondi a adopté le nom, après la guerre civile en Sierra Leone (1991-2002), pour gagner sa vie dans la rue. Finalement, un ingénieur du son américain le repère et lui permet de sortir en 2007 l’album Without Money, No Family, lequel retiendra l’attention du producteur Chief Boima, à Los Angeles, qui décide de le remixer puis de produire ensemble un premier disque, Salone (2016), avec le Londonien Will LV. Le trio Kondi Band était né et, le 24 septembre, il publiera son second opus, We Famous, entre musique traditionnelle et électro.

Lire aussi « This is Kumerica » : la sélection musicale du « Monde Afrique » #70

Retrouvez tous les coups de cœur musicaux de la rédaction dans la playlist YouTube du Monde Afrique.