Déconfinement : au parc Astérix, la grande bouffée d’air de la réouverture

Par

Publié aujourd’hui à 19h38

Ils se sont alignés de part et d’autre de l’allée centrale, juste derrière les grilles d’entrée du parc. « Je veux entendre des “bonjour”, je veux voir des sourires dans les yeux, c’est parti ! », lance une responsable aux équipes qui se sont réunies pour cette haie d’honneur. Nul besoin de les encourager, l’allégresse est de mise. Les premiers arrivants entrent sous des applaudissements nourris, et émus.

Un jeune visiteur lève le bras en signe de victoire, une autre tente un « check » avec Obélix, mais ce sera gentiment non : Covid-19 oblige, les personnages, fussent-ils sortis d’une BD, n’ont pas le droit d’être touchés. Une foule clairsemée s’avance et un « Bravo ! » s’échappe des rangs des salariés du parc. « Non, bravo à vous ! », lui répond rapidement un écho. Il est 9 heures, mercredi 9 juin, et les portes du parc Astérix sont ouvertes, pour la première fois en presque sept mois.

Lors de la réouverture du Parc Astérix à Plailly, dans l’Oise, le 9 juin 2021, les salariés du parc accueillent les premiers visiteurs.
Les premiers visiteurs arrivent au Parc Astérix, le 9 juin 2021, jour de réouverture. À cause des mesures sanitaires, Obélix ne peut répondre au « check » d’une jeune femme.

« Nous attendions ça depuis longtemps, c’était très important pour nous de pouvoir rouvrir dès aujourd’hui », insiste Delphine Pons, directrice générale du parc situé dans l’Oise, le troisième le plus visité de France et l’un des premiers à rouvrir pour cette troisième étape du déconfinement. « Les gens ont envie de convivialité, d’enthousiasme, d’émotion, de sensations… nous sommes ravis de les retrouver », se réjouit-elle.

Lire aussi Covid-19 en France : Olivier Véran estime l’évolution des chiffres de l’épidémie « très favorable »

« On compte bien en profiter »

Force est de constater que le plaisir est partagé. Céline et Eddy, 41 ans et 39 ans, ainsi que leur famille, étaient parmi les premiers à entrer dans le parc, leur « préféré » dans la région. « Dès qu’on a su que ça ouvrait, on a réservé, raconte Eddy, venu de Provins (Seine-et-Marne). On avait pris des billets en novembre dernier, juste avant que ça ferme. On a attendu longtemps, donc maintenant on compte bien profiter, on se sent un peu comme des enfants ! » Entre le soleil et l’affluence modérée qui permet à chacun de profiter des attractions en s’épargnant les longues files d’attente, les conditions sont, pour eux, idéales.

Eddy, Céline et toute leur famille dans la file d’attente d’une attraction au Parc Astérix, à Plailly (Oise), le 9 juin 2021.
Una salariée du Parc Astérix surveille les visiteurs dans une attraction, le 9 juin 2021, jour de la réouverture.

Car le parc a dû s’adapter à la situation sanitaire. Une jauge maximale à 65 % de la capacité, soit 20 000 visiteurs, a été décidée et l’organisation a été revue pour s’adapter au protocole sanitaire. Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, plus de 900 distributeurs de gel hydroalcoolique ont été installés, un plan de désinfection des attractions a été établi, des marquages au sol assurent la distanciation entre les groupes et les visiteurs doivent obligatoirement réserver en ligne avant de venir.

Il vous reste 58.86% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.