En août, une exposition et des jardins toujours ouverts

Exposition « Jardins d’Asie » au Musée Guimet, à Paris

« Agra, le Taj Mahal » (Inde, 1863-1870), Samuel Bourne (1834-1912). Paris,  Musée national des arts asiatiques - Guimet.

Le Musée Guimet, à Paris, consacré aux arts asiatiques, a puisé dans son fonds pour présenter quatre-vingts œuvres ayant pour thème l’art des jardins asiatiques – de l’Inde moghole (après 1526), de Chine et du Japon. Inspirés des jardins persans, les jardins moghols tiraient partie d’une grande maîtrise des circuits de l’eau, et étaient conçus comme la représentation symbolique, à une large échelle, du Jardin de paradis coranique. En revanche, en Chine – et au Japon par la suite –, le jardin était un univers clos sur lui-même, reproduisant la nature grâce à un agencement harmonieux de végétaux, de pierres et d’eau. Tous les thèmes de cet art des jardins raffiné, transposés dans la décoration, sont illustrés dans cette exposition : miniatures indiennes aux jardins au tracé régulier, animées de figures aux habits colorés, estampes chinoises ou japonaises rehaussées de couleurs présentant des végétaux ou des personnages en contemplation au jardin, objets en porcelaine ou laqués, décorés d’iris, de chrysanthèmes ou de camélias, tapis indiens et soies brodées chinoises… Quelques photographies rares viennent éclairer notre regard, dont celle prise au Taj Mahal dans les années 1860, qui nous rappelle que le mausolée moghol était entouré d’un jardin luxuriant évoquant le Jardin d’éden – que les Anglais ont fait remplacer par leurs bien-aimées… pelouses.

« Jardins d’Asie », Musée national des arts asiatiques – Guimet, 6, place d’Iéna, Paris (16e). Jusqu’au 20 septembre. Renseignements pratiques sur guimet.fr

En Centre-Bretagne, le festival « Lieux mouvants » fête les plantes

Vue des topiaires... serpentins du jardin de Jacqueline et Jean Schalit, au Grand Launay, à Lanrivain, dans les Côtes-d’Armor.

Le festival « Lieux mouvants » – créé par le regretté Jean Schalit, décédé de manière subite à l’automne 2020 – réunit tout au long de l’été, dans le hameau de Saint-Antoine, à Lanrivain, dans les Côtes-d’Armor, musiciens, danseurs ou conférenciers. Un des thèmes régulièrement explorés lors de précédents colloques ou conférences : celui des jardins et du paysage (cela a encore été le cas cette année avec les paysagistes Jacqueline Osty et Jean-Philippe Teyssier, ou avec l’historien des jardins Jean-Pierre Le Dantec). Pour sa conclusion, le festival accueillera des journées des plantes les samedi 28 et dimanche 29 août. La venue de pépiniéristes de référence et de paysagistes conseils s’accompagnera d’une conférence sur l’intelligence des arbres (avec Mickaël Jézégou, spécialiste des arbres anciens) et d’une sortie botanique et entomologique (avec Emmanuel Reymond, animateur nature).

Journées des plantes de Saint-Antoine, samedi 28 et dimanche 29 août, hameau de Saint-Antoine, Lanrivain (Côtes-d’Armor). Conférence « Les arbres sont-ils intelligents ? » (samedi 28 août, à 15 heures). Rencontre-balade « Le secret des fleurs » (dimanche 29 août, à 15 heures). Renseignements pratiques sur lieux-mouvants.com

En Ile-de-France, « Jardins ouverts » s’achèvera le 29 août

Le château de Monte-Cristo, vu depuis le château d’If, dans le domaine d’Alexandre Dumas, au Port-Marly, dans les Yvelines.

La manifestation « Jardins ouverts » organisée par la région Ile-de-France s’achèvera le dimanche 29 août. Parmi les visites, présentations ou animations proposées au cours de l’été : la visite des Jardins Renoir du Musée de Montmartre ; l’installation « Escalier(s) », de Téo Bétin, au Potager du roi, à Versailles ; « Les Graines Voyageuses », de Murielle Joubert, à la Maison-atelier Foujita (en Essonne) ; les visites guidées « La Nature à travers Champs » (sur réservation) dans le parc du château de Champs-sur-Marne (en Seine-et-Marne) ; la visite commentée du domaine du château d’Auvers (dans le Val-d’Oise) (le 22 août) ; la visite du parc du Peuple de l’herbe, à Carrières-sous-Poissy (dans les Yvelines) ; ou des concerts en plein air (toujours dans les Yvelines) de l’Ensemble Alla Francesca à la maison Jean-Monnet, à Bazoches-sur-Guyonne (le 21 août) ou au château de Monte-Cristo – chez Alexandre Dumas ! –, au Port-Marly (le 22 août).

« Jardins ouverts en Ile-de-France », jusqu’au 29 août. Programme et renseignements pratiques sur iledefrance.fr

En Normandie, une lectures-spectacle dans des théâtres de plein air

Vue du jardin de Brécy, près de Bayeux, dans le Calvados, qui accueille « Dispute au jardin » samedi 20 août.

Le Réseau européen des théâtres de verdure (Resthever) présente du 19 au 22 août, dans des théâtres de plein air normands – pour certains aménagés au cœur de jardins d’exception –, une lecture-spectacle, Dispute au jardin, de Yoland Simon.

Dispute au jardin, de Yoland Simon : jeudi 19, au manoir du Catel, à Ecretteville-lès-Baons (Seine-Maritime) ; vendredi 20, au manoir de Villers, à Saint-Pierre-de-Manneville (Seine-Maritime) ; samedi 21, au château de Brécy, à Saint-Gabriel-Brécy (Calvados) ; dimanche 22, au Clos Lupin, à Etretat (Calvados). Représentations à 18 heures. Billetterie sur place (en général : 15 € par adulte, 8 € par enfant).

En Vendée, « Dans les jardins de William Christie »

Topiaires et rocailles, dans les jardins de William Christie, à Thiré, en Vendée.

La passion conjointe du fondateur de l’ensemble baroque Les Arts florissants pour la musique des XVIIe-XVIIIe siècles et l’art des jardins s’est incarnée dans un festival musical, « Dans les jardins de William Christie ». La 10e édition se déroulera du 21 au 28 août, dans ses jardins de Thiré, en Vendée, ouverts à la visite pour l’occasion. Au programme, entre autres : deux opéras de Haendel et de Purcell (Partenope et The Indian Queen), sur le miroir d’eau, des concerts et des promenades musicales, ainsi qu’une… création horticole, « Le Clos des piments ».

10e festival de musique baroque « Dans les jardins de William Christie », à Thiré, en Vendée, du 21 au 28 août. Renseignements pratiques sur arts-florissants.