Festival Séries Mania : « Blackport », série sociale islandaise, remporte le grand prix à Lille

Nina Dögg Filippusdottir et Björn Hlynur Haraldsson, dans la série islandaise « Blackport », présentée au Festival Séries Mania 2021.

La série islandaise Blackport, créée par Gisli Örn Gardarsson, Björn Hlynur Haraldsson et Nina Dögg Filippusdottir, a remporté le grand prix du Festival Séries Mania, qui s’est clos le 2 septembre à Lille. Le jury, présidé par l’Israélien Hagai Levi, le créateur de BeTipul (En thérapie) et The Affair, a choisi d’honorer la veine sociale qui a irrigué la manifestation. Blackport chronique, à travers le destin d’une petite communauté de pêcheurs, l’irruption du libéralisme, dans les années 1980, au moment où les droits de pêche ont été privatisés. La série sera diffusée en France sur Arte.

Le prix d’interprétation féminine est allé à la jeune actrice danoise Marie Reuther, qui incarne une influenceuse adolescente frappée par le deuil dans Kamikaze, pendant que le prix du meilleur acteur s’est fait collectif en récompensant les interprètes israéliens de The Echo of Your Voice, créée et réalisée par le cinéaste Tom Shoval. The Echo of Your Voice déploie une réflexion sur la transmission et la paternité en mettant en scène trois générations de musiciens.

Lire aussi : Audra McDonald, diva sur Broadway, témoin engagée à l’écran

« Germinal » remporte le prix du public

La plate-forme OCS est sortie gagnante de la compétition française puisqu’elle remporte deux des trois prix décernés. Celui de la meilleure série a couronné la comédie Jeune et Golri, créée par Agnès Hurstel (qui en est également l’interprète), Victor Saint Macary et Léa Domenach, tandis qu’Ariane Labed a été nommée meilleure actrice pour L’Opéra. C’est Daniel Njo Lobé qui a remporté le prix d’interprétation masculine pour Le Code, série policière qui sera bientôt diffusée par France 2.

La section Panorama international, dont le jury était présidé par notre consœur Florence Aubenas, a décerné le prix de la meilleure série à The Last Socialist Artefact, comédie croate douce-amère sur les interminables séquelles de l’ère socialiste. Comme Blackport, The Last Socialist Artefact a fait ses premiers pas lors des Co-Pro Pitching Sessions de Séries Mania, ateliers lors desquels les créateurs proposent leurs projets aux producteurs et diffuseurs. Dans la même section, la production colombienne Vida de colores, qui met en mouvement des personnages passant les frontières des identités de genre et de communauté, a reçu le prix spécial du jury.

Enfin, et sans surprise, c’est Germinal qui a remporté le prix du public. L’adaptation du roman d’Emile Zola, créée par Julien Lilti et réalisée par David Hourrègue. L’imposante et dynamique fresque prolétarienne, déjà disponible sur Salto, bientôt diffusée sur France 2, avait été présentée sur le site de la fosse Arenberg, dans le bassin minier, devant un public d’anciens mineurs ou de leurs descendants.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Cinq séries à ne pas manquer à Séries Mania