Flottes d’entreprise : les coûts d’usage à la baisse

Le coût total d’usage d’une voiture (TCO) intègre le prix négocié du véhicule, les frais financiers, la valeur prévisible de revente du véhicule (valeur résiduelle), la consommation du modèle choisi, les coûts d’entretien, la fiscalité et les charges sociales sur les avantages en nature. La prise en compte de l’ensemble de ces coûts permet de déterminer le prix de revient kilométrique d’un véhicule. Ainsi, en 2020, selon l’étude annuelle TCO Scope menée par l’Arval Mobility Observatory (AMO), le coût total moyen s’élevait à 37 520 €, contre 39 301 € en 2019, soit une baisse des coûts de 4,7 %. Sur le plan du prix de revient kilométrique (PRK) des véhicules, cette baisse se traduit par un PRK moyen de 0,372 €/km (TTC) ; à comparer avec ceux de 2018 (0,389 €/km) et de 2019 (0,392 €/km).
Pourquoi ce recul de 5,1 % après deux années de hausse ? Régis Masera, président de l’AMO, avance deux raisons : « D’abord, la baisse du prix des carburants observée l’an passé, mais également le poids d’une fiscalité favorable, qui engendre une forte mobilisation des achats des flottes vers des modèles électriques et hybrides. » Une tendance qui devrait se poursuivre, précise Régis Masera, « car si les aides fiscales à l’achat de véhicules électrifiés vont s’estomper, en revanche sur ces modèles, une baisse des coûts d’entretien et des pneumatiques est attendue. Par ailleurs, le nombre de plus en plus important de véhicules électriques et hybrides proposés par les constructeurs devrait attiser la concurrence et accroître le montant des remises proposées ».