Grands prix de la finance solidaire : votez pour votre coup de cœur

Pour la douzième année d’affilée, Le Monde et Fair (nouveau nom de Finansol) organisent les Grands Prix de la finance solidaire. Parmi les dizaines de candidatures reçues, quatre structures de l’économie sociale et solidaire ont été sélectionnées par Le Monde et Finansol.

Les internautes sont invités à choisir (module de vote en ligne à la fin de cet article) le candidat qui, à leurs yeux, contribue le plus au développement local et à l’amélioration du lien social et se distingue par l’originalité de son projet, et son impact dans la région où il est installé.

Avant de faire votre choix, nous vous invitons à lire le texte de présentation des candidats et de consulter leur site Internet pour plus de renseignements.

  • Au bruit de bonheur

L’association Au bruit du bonheur gère un restaurant social, solidaire et écoresponsable « Kokot Nomad » situé à Anglet (Pyrénées-Atlantiques). Ouvert à tous, il a une triple vocation.

Il s’agit tout d’abord de permettre à des personnes sans emploi de se réinsérer par le travail. L’association accompagne au quotidien trois personnes éloignées de l’emploi. Celles-ci sont encadrées par deux personnes en emplois permanents : une chef de cuisine et une directrice. Le restaurant accueille également un jeune Somalien préparant un CAP cuisine, sous la forme d’un contrat d’apprentissage.

Le restaurant veut développer une démarche écologique en servant de vecteur de sensibilisation aux questions liées à la protection de l’environnement mais aussi en s’inscrivant dans une action de transition écologique concrète. Pour la vente à emporter, il a ainsi mis en place un système de consigne des contenants dans lesquels sont servis les plats.

En parallèle, il invite sa clientèle à venir avec son propre contenant. La cuisinière respecte la saisonnalité des produits, privilégie les circuits courts et les producteurs locaux avec un partenariat avec des producteurs de fruits et légumes certifiés en agriculture biologique. Le restaurant collabore avec une entreprise qui élabore et distribue des boissons artisanales basques. Il favorise en outre son accès aux personnes bénéficiaires des minima sociaux ou dont les revenus sont en dessous du seuil de pauvreté.

https://kokotnomad.fr/

  • Auticonsult

Partant du constat que l’autisme touche plus de 1 % de la population mondiale (700 000 personnes en France), que 70 % des personnes autistes ont des capacités intellectuelles normales ou supérieures, mais que plus de 90 % des adultes autistes sont sans emploi en France, Auticonsult est devenue, en 2015, la première Entreprise de services du numérique (ESN) de France à employer spécifiquement des professionnels avec autisme.

Ces personnes présentent selon les individus des capacités de logique et d’analyse spécifiques ; un œil exceptionnel pour les détails, les déviations et erreurs potentielles ; un goût prononcé pour les faits précis et pour l’exhaustivité dans l’expertise technique… Ces qualités sont très recherchées dans les domaines des technologies. Les personnes autistes sont employées en tant que consultants dans les technologies de l’information (développement, cybersécurité, data science, assurance qualité, conformité et reporting…).

Elles sont accompagnées par un « job coach » qui veille notamment à ce que l’environnement de travail dans l’entreprise où elles sont en mission soit adapté à leurs éventuels handicaps. Toutefois, Auticonsult n’a pas choisi le statut d’une entreprise adaptée aux handicaps, mais celui de l’ESN, qui lui semblait le plus approprié pour mettre en valeur efficacement ces profils atypiques et faire changer les mentalités sur l’autisme dans le monde du travail tout en offrant des opportunités de carrière pérennes et en assurant le bien-être de ses consultants.

https://auticonsult.fr/

Ecodair reconditionne le matériel informatique en lui donnant une nouvelle vie. Entreprise adaptée, établissement et service d’aide par le travail (ESAT), entreprise et chantier d’insertion, la structure existe depuis seize ans, et a la particularité de faire travailler ensemble des personnes fragilisées, porteuses d’un handicap psychique ou éloignées de l’emploi. Ses effectifs de 135 personnes sont constitués à 80 % de personnes en situation de handicap et/ou en situation d’insertion.

Implantée en région parisienne et à Marseille, elle est en train d’ouvrir un nouveau site près de Lyon. Ecodair collecte du matériel informatique essentiellement dans les entreprises. Ces équipements usagés sont soit recyclés, soit reconditionnés, pour leur donner une nouvelle vie en les nettoyant et en changeant certains composants. Une fois reconditionnés, ces ordinateurs de qualité professionnelle sont vendus à des prix accessibles pour faciliter l’accès au numérique.

Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 a démontré que le numérique a pris une part prépondérante dans nos vies, l’entreprise a produit énormément de matériel accessible pour répondre à la demande sur ce créneau et honorer sa mission sociétale. En parallèle, elle organise des ateliers de sensibilisation au handicap auprès d’entreprises et organismes publics pour faire évoluer le regard sur le handicap.

https://www.ecodair.org/

Hacoopa a été créée en juillet 2019 pour développer le concept de maison partagée par des seniors autour d’espaces communs et conviviaux, l’objectif étant de lutter contre l’isolement social des plus âgés, et de prévenir les effets du vieillissement et de la perte d’autonomie.

Elle va ouvrir deux maisons en 2022 et en 2024 qui seront composées de chambres privatives (disposant chacune d’une salle de bain et de toilettes) ou de studios privatifs composés d’une chambre, d’une salle de bain, de toilettes et d’une kitchenette, et d’espaces communs conviviaux, adaptés et ergonomiques : séjour, salon, cuisine, buanderie, atelier, espace d’accueil, jardin partagé, chambre d’amis…

Un animateur de maison sera présent deux à trois heures par jour, et veillera notamment au bon fonctionnement des parties communes et à l’organisation des moments de convivialité. Il (ou elle) contribuera au bien-vivre des habitants et pourra proposer des services d’aide à la personne personnalisés et individualisés. Les maisons seront non médicalisées. Elles réuniront entre quatre et six habitants seniors qui souhaitent retrouver du lien social et s’inscrire dans un projet coopératif. Chacun des futurs habitants sera sélectionné à travers un « parcours futur habitant », le loyer devant être inférieur à 1 000 euros.

https://www.hacoopa.coop/

Le gagnant recevra une dotation de 4 000 euros, grâce au soutien de nos partenaires : France Active, MAIF, Mirova (la filiale de Natixis spécialisée dans l’investissement responsable), la Banque des territoires, l’Agence française de développement, les Caisses d’épargne et la Ville de Lyon.

Le nom du gagnant sera communiqué lors d’un événement qui sera organisé à Lyon le mardi 9 novembre.

Le vote est ouvert du mardi 28 septembre au lundi 11 octobre 18 heures. Chaque internaute ne peut voter qu’une seule fois. La Société éditrice du Monde se réserve le droit de décompter du résultat final toutes les participations multiples.