Isabelle Sorente : « J’ai toujours eu du mal à lire “Madame Bovary” »

Les mathématiques, c’était la passion de l’autrice Isabelle Sorente. Reçue major aux Mines de Paris, elle entre à Polytechnique, puis à l’Ecole nationale de l’aviation civile, en corps de l’Etat. C’est au théâtre qu’elle se découvre des talents d’écriture et monte ses premières pièces. En 2001, son premier roman, L, traite de l’addiction et de l’infantilisation des femmes. Véritable succès, il va la tourner définitivement vers l’écriture. Suivront 180 jours (2013, JC Lattès) et La Faille (2015, JC Lattès). En 2008, elle cofonde la revue Ravages et le magazine Blast. Elle tient également une chronique sur France Inter et dans Philosophie magazine.

Isabelle Sorente était l’invitée de Faites lire !, le Salon du livre du Mans. Pour Le Monde, elle dévoile son rapport à la littérature, à l’écriture, et nous livre ses conseils de lecture à travers le « Keskili » du « Monde des livres ».

Retrouver tous les « Keskili » du Monde tournés au Salon du livre du Mans ici.

Le Monde