Judith Perrignon : « Le premier roman que j’ai lu, c’était le « Poney rouge » de Steinbeck »

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.

Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.