Kurt Cobain, un punk du Nord-Ouest Pacifique

Krist Novoselic, Dan Peters (du groupe Melvins) et Kurt Cobain, à Seattle (Washington), en septembre 1990.

Tous les habitants d’Aberdeen le diront : Nirvana n’est pas un groupe de Seattle. Et ceux de Montesano et d’Olympia contesteront la cité au nom écossais comme biotope. Pour mettre tout le monde d’accord, on se limitera à affirmer que l’album Nevermind est le produit d’une culture rock globale et de courants underground qui agitent le Nord-Ouest Pacifique à la fin des années 1980. Et plus précisément cet Etat de Washington dont l’étrangeté va être découverte par les téléspectateurs avec la diffusion des premiers épisodes de la série Twin Peaks, de Mark Frost et David Lynch, au printemps 1990.

Le garçon trompe son ennui avec Boddah, ami imaginaire à qui sera adressée sa lettre d’adieu en avril 1994

Pour des raisons géographiques, mais aussi psychologiques, les scènes locales se sont développées de façon autonome, quasi autarcique. Everett True fut l’un des premiers journalistes britanniques à s’y intéresser, pour le défunt hebdomadaire musical Melody Maker. « Situés bien loin du reste des Etats-Unis, les musiciens de la région Nord-Ouest Pacifique ne ressentaient pas ce besoin de suivre les modes lancées à Los Angeles et à New York, et ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient, écrit-il dans Nirvana, la véritable histoire (Camion blanc, 2008). En fait, ils avaient l’impression que personne ne leur prêtait attention, en dehors de leur entourage, sentiment exacerbé par l’attitude d’abandon de la musique locale, propagée par des rédacteurs en chef comme Charles Cross du magazine The Rocket. »

Ami imaginaire

Le pays d’origine de Kurt Cobain s’étend sur environ 200 kilomètres, d’ouest en est. L’itinéraire s’éloigne de la côte pacifique pour avancer dans le continent, comme si le songwriter de Nirvana s’apprêtait à se lancer à la conquête du marché domestique et à entrer dans les foyers américains. Il est né le 20 février 1967 à Aberdeen. Dont la population, note-t-il dans son Journal (10/18, 2004) « est constituée de beaufs bigots mâchonneurs de tabac, flingueurs de cerfs, tueurs de pédés, un tas de bûcherons pas vraiment portés sur les gugusses new wave ». Le garçon trompe son ennui avec Boddah, ami imaginaire à qui sera adressée sa lettre d’adieu en avril 1994, dessine et tague compulsivement, sympathise avec un Yougoslave à la taille de basketteur, Krist Novoselic, futur bassiste de Nirvana.

La musique s’impose quand Cobain abandonne le lycée. Un premier groupe est monté en 1985, difficilement commercialisable : Fecal Matter (« Matière fécale »). L’identité du complice est importante puisqu’il s’agit de Dale Crover, batteur des Melvins, un groupe de la localité voisine de Montesano, tenu comme précurseur du grunge.

Il vous reste 61.49% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.