La panne des numéros d’urgence causée par un « bug » logiciel, selon l’enquête interne d’Orange

Des travailleurs du SAMU à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon, le 19 mars 2021.

L’enquête interne d’Orange confirme qu’« un bug » logiciel a été à l’origine de la panne nationale des numéros d’urgence survenue en France le 2 juin, durant laquelle au moins cinq décès sont survenus, a annoncé vendredi 11 juin l’opérateur.

Selon les conclusions de l’enquête, 11 800 appels, soit 11 % du total des appels d’urgence, n’ont pas été acheminés pendant la panne, entre 16 h 45 et minuit. « Ce dysfonctionnement est la conséquence d’un bug dans les logiciels des “calls servers” », c’est-à-dire les équipements techniques qui gèrent l’interconnexion entre le réseau IP et l’ancien réseau analogique, a fait savoir l’entreprise dans un communiqué.

Orange ajoute que la défaillance logicielle est désormais identifiée par le fournisseur des équipements concernés et « qu’un correctif a été adressé ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Orange dans la tourmente après la panne des numéros d’urgence

L’opérateur français déplore que « malgré la mobilisation des équipes techniques, le retard dans l’activation de la cellule de crise managériale » ait entraîné « une communication tardive vers toutes les parties prenantes. »

SAMU, pompiers, police… Une panne du réseau de l’opérateur Orange avait perturbé massivement, mercredi 2 juin, l’accès aux numéros d’urgence, et de nombreux services de secours étaient difficiles à joindre à travers la France. Faute d’avoir pu contacter dans des délais rapides les numéros 15, 17, 18 ou 112, cinq personnes seraient mortes, selon les autorités. Des enquêtes judiciaires sont ouvertes.

L’incident, qualifié de préoccupant par le président Emmanuel Macron, avait mis sous pression l’opérateur de téléphonie et son PDG, Stéphane Richard, qui avait présenté ses excuses après une convocation au ministère de l’intérieur, jeudi 3 juin.

Le Monde avec AFP et Reuters