Le corps dans tous ses ébats : l’ouïr et le jouir

LE SEXE SELON MAÏA

Zones érotiques, zones érogènes : une fois évoqués les « usual suspects » (pénis, clitoris, vagin, testicules, anus, seins), il ne nous reste souvent que la place d’une note de bas de page. Quand certains prennent toute la lumière, les « autres » plaisirs paraissent anecdotiques. C’est injuste et, surtout, c’est dommage. Gros plan, ce dimanche, sur l’oreille, dont la stimulation peut mener à l’orgasme !

Fiche technique : organe destiné à l’encadrement harmonieux du visage. Au-delà de cette fonction décorative, il y a débat : les anatomistes prétendent que l’oreille sert à entendre, mais les thérapeutes de couple constatent que l’oreille sert surtout à ne pas entendre.

Potentiel érogène : Elevé ! L’oreille apparaît à la 10e position du classement de nos zones érogènes favorites (magazine Cortex, 2013). Evacuons tout de suite « la » référence absolue en la matière : le film Intouchables, qui, en 2011, faisait découvrir au monde entier l’orgasme par stimulation des oreilles. Veillons cependant à ne pas confondre cet orgasme tactile avec l’orgasme auditif, lequel survient (quoique rarement) en entendant certains mots ou certaines musiques. Dans le premier cas, on jouit par le toucher. Dans le second, on jouit par l’ouïe.

Symbolique : Et si le petit Jésus avait été conçu par l’oreille ? L’idée paraît absurde, elle est pourtant présente dans l’iconographie chrétienne et dans d’anciennes légendes (voir, par exemple, les articles de José María Salvador-González, de l’université de Madrid). Outre la ressemblance entre le pavillon de l’oreille et la vulve, la conception per aurem permet de garantir la chasteté de Marie, ce qui est tout de même bien pratique. Au-delà du christianisme, on peut mentionner la présence au panthéon érotique « auriculaire » des sirènes, dont la voix et le chant envoûtent les hommes, et les bunnies du magazine Playboy, dont les oreilles de lapin évoquent la supposée ardeur de nos amis lagomorphes (oui, ça se dit comme ça ! ).

Pratiques : Vous pouvez toujours essayer de pénétrer une oreille, comme dans le film Scary Movie, mais ça risque de faire mal… ce qui n’empêche pas les curieux de vouloir tenter l’expérience. Au point que l’expert en sexualité le plus célèbre des Etats-Unis, Dan Savage, a dû rappeler à ses lecteurs que le sperme peut causer des infections du canal auditif (c’était en 2017 dans le Chicago Reader). Le plus sûr consistera donc à s’en tenir aux préliminaires : lécher, embrasser, mordiller l’oreille, tout en sussurant, évidemment, des mots doux.

Il vous reste 53.29% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.