« Le Kiosque », un petit bout de France au coin de la rue

« Le Kiosque », documentaire français d’Alexandra Pianelli.

L’AVIS DU « MONDE » – À VOIR

Si tous les points de vue sont égaux en droit, alors ne doit-il pas être impossible d’embrasser tout Paris depuis un seul coin de trottoir. C’est en tout cas ce que prouve Alexandra Pianelli, diplômée des Arts décoratifs de Strasbourg, mais surtout fille et petite-fille de kiosquiers, avec un premier long-métrage tourné sur dix ans depuis la petite lucarne d’un de ces guichets à journaux, posté sur la place Victor-Hugo, dans le XVIe arrondissement de Paris.

Les habitués du quartier, de simples passants, les démunis, les demandeurs d’asile, transitent par l’échoppe pour acheter la presse, récupérer une livraison, chercher son chemin ou tout simplement tailler une bavette. Le minimalisme de la forme (tout est filmé au téléphone portable), non intrusive, est garant d’une proximité avec les personnes filmées, témoin d’une relation au long cours.

Bricolages et maquettes servent à contextualiser l’inexorable fragilisation économique des kiosques : crise de la presse papier et de ses diffuseurs, numérisation galopante, mais aussi démission des pouvoirs publics, la Mairie de Paris ayant commencé par céder la gestion de ces espaces au groupe de publicité JCDecaux. A l’arrivée, le film émeut en tirant de l’intérieur le portrait d’un petit bout de France vouée à disparaître, non seulement avec le papier imprimé, mais avec ces derniers carrefours des villes où se créait encore quelque chose comme du lien social.

Documentaire français d’Alexandra Pianelli (1 h 18).