« Le Larzac, la terre en partage », sur France 5 : une « Echappée belle » sous le signe de la vie communautaire

Le viaduc de Millau (Aveyron).

FRANCE 5 – SAMEDI 9 OCTOBRE À 20 H 55 -DOCUMENTAIRE

Sitôt connu, « le projet d’extension du camp militaire du Larzac (…) a suscité des réactions particulièrement vives », peut-on lire dans Le Monde du 24 février 1971. Rapidement, les 103 paysans menacés d’expropriation entrent en résistance. Le mouvement durera jusqu’en 1981, année où le président François Mitterrand, tout juste élu, renonce le 3 juin.

La journaliste Sophie Jovillard nous entraîne dans son « Echappée belle » à la rencontre des héritiers de cette lutte fondatrice, épanouis entre brebis et bouddha. Surprise, pour ceux qui ne connaissent pas la région : excepté sur son plateau calcaire, le Larzac est vert. Moussu même, le long des impressionnantes failles de Canalettes, rapidement traversées pour rejoindre le Tarn, d’abord tumultueux et sauvage, puis assagi lorsque apparaît le viaduc de Millau (Aveyron).

L’ouvrage d’art de tous les records, inauguré par Jacques Chirac le 14 décembre 2004, est devenu la fierté de la région et de ses habitants. S’en suit l’incontournable ascension d’un pilier (le numéro 7) dans les pas de Franck Lemouton Mazières, technicien, et la moins prévisible rencontre avec Solveig Letort, guide de randonnée si heureuse d’être l’une des 26 habitantes du village de La Couvertoirade, construit par les templiers et restauré par quelques soixante-huitards.

Modèle d’économie circulaire

Tout aussi pleine d’allant, Sophie Jovillard n’hésite pas à donner de sa personne, que ce soit pour suivre la championne de trail Virginie Govignon et son chien, à l’assaut du Roc Nantais ; ou pour jouer à la marchande derrière l’étal de tomes et de pérail du fromager Julien Bernard, sur le marché de Millau. Il est l’un des cinq associés de la ferme des Truels, organisée en groupement agricole d’exploitation en commun dans des bâtiments érigés illégalement, en 1974, par la communauté de l’Arche. L’héritage a, ici, fructifié et se révèle un modèle d’économie circulaire précurseur, articulé autour de Camille Dal Pra et Florine Hamelin à la gestion du troupeau, de Claire Barre aux fromages et du boulanger Thierry Castelbou.

Les rencontres se succèdent, nombreuses. Trop nombreuses peut-être. Un sujet entier aurait ainsi pu être consacré à la famille Vieilledent, qui pratique le vol libre de père en fils depuis trois générations. Ou encore à la famille Arnal, du domaine équestre de Gailla – déjà croisée dans Ô la belle vie, magazine dominical également présenté par Sophie Jovillard le midi sur France 3 Occitanie. Idem pour l’étonnant et rutilant temple bouddhiste Lerab Ling, près de Lodève, consacré en l’an 2000 par le dalaï-lama.

Impossible du coup ne serait-ce que de citer les bergers, les pratiquants de highline, de vélorail, de gravel (sorte de VTT), de contrebasse… Ni les woofeurs qui entretiennent ce communautarisme bienveillant, alors que ce sont eux qui gardent le fameux causse – « Gardarem lo Larzac » !

Echappées belles : Le Larzac, la terre en partage, réalisé par Erwan Loussot (Fr., 2021, 90 min).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Dans le Larzac, fausse statue de José Bové et querelles vieilles « de trente ans »