« L’égalité entre les genres est facilitée lorsque les équipes travaillent toutes à distance »

Tribune. Dans le monde du travail, le secteur des technologies est le plus prometteur. Selon l’Union européenne, 45 % des emplois auront un rapport avec le numérique d’ici deux ans. Pourtant, ce secteur reste très majoritairement masculin, même si les tendances pointent une amélioration lente de la présence des femmes, notamment à des postes plus techniques.

En 2018, l’éditeur de logiciel Kaspersky publiait une enquête mettant en lumière que seuls 11 % des experts en cybersécurité étaient des femmes. Aujourd’hui, elles sont 14 % dans le « cloud computing » – l’informatique dématérialisée –, moins d’un tiers dans les métiers de l’intelligence artificielle et de la data… alors qu’elles représentent toujours 50 % de la population mondiale.

Lire aussi Salaires, médias, santé… des avancées vers l’égalité hommes-femmes stoppées par la pandémie de Covid-19

La révolution du télétravail que nous sommes en train de vivre, catalysée par la pandémie, pourrait être un formidable levier d’accélération. Notre dernière étude « Women in tech report », publiée en février, le prouve : près de la moitié des femmes interrogées ont admis préférer travailler de chez elles, mettant en avant des points tels qu’une meilleure efficacité ou l’autonomie. Surtout, elles sont 46 % à déclarer que l’égalité entre les genres est facilitée lorsque les équipes travaillent toutes à distance.

Devoirs des enfants et ménage

Encourageant… mais pas suffisant. Il faudrait aussi que les hommes profitent du temps supplémentaire passé à la maison pour les soulager de nombreuses tâches domestiques. Force est de constater, à ce stade, que cette opportunité n’a pas été saisie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Egalité femmes-hommes : « Le fait d’espérer qu’instaurer des quotas dans les grandes entreprises aura un effet sur les strates inférieures est erroné »

Plus de six mères sur dix (63 %) travaillant dans les technologies reconnaissent qu’elles ont davantage pris en charge les cours à domicile et les devoirs des enfants que leur partenaire, depuis mars 2020, selon le même rapport. Un nombre similaire de femmes (60 %) reconnaît également avoir assumé le plus gros du ménage à la maison. Seuls 47 % des hommes, au niveau mondial, peuvent en dire autant…

Résultat, 47 % des femmes dans le secteur des nouvelles technologies pensent que leur progression de carrière a été retardée par la pandémie. Alors que les effets économiques ont affecté tout le monde, les femmes sont proportionnellement plus touchées. Le Forum économique mondial montre même qu’à l’échelle internationale les inégalités femmes-hommes se sont accrues depuis un an…

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : les femmes paient le plus lourd tribut à la crise

Il est pourtant possible de saisir cette occasion qu’offre l’extension du télétravail. Les progrès enregistrés ces dernières années sont réels. Tant au niveau national qu’international, de nombreuses entreprises et organisations sont mobilisées pour lever les freins qui empêchent les femmes d’être mieux représentées dans la technologie, comme Girls in Tech, le Cefcys, Elles Bougent, Femmes@Numérique, etc.

Il vous reste 38.29% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.