Les Français de Fortiche bousculent l’animation avec « Arcane »

Le personnage « Jinx », dans la série « Arcane ».

C’est un événement que tous les geeks et gameurs de la planète attendent depuis deux ans : la sortie mondiale d’Arcane, première série animée sur la plate-forme Netflix, inspirée de l’univers du jeu vidéo au succès phénoménal League of Legends, samedi 6 novembre – disponible dimanche 7 novembre en France.

A l’origine du projet, on retrouve le poids lourd Riot Games, éditeur américain du jeu en ligne aux 180 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde. Mais à la réalisation des neuf épisodes de trente-cinq minutes, c’est un studio français d’animation, Fortiche Production, qui s’illustre.

Un sacré bond en avant pour une entreprise réputée pour son style visuel unique – des graphismes léchés mêlant 2D et 3D à l’identité « adulte » –, mais qui n’avait jamais concrétisé de projet aussi important. Le studio créé par Pascal Charrue, Jérôme Combe et Arnaud Delord en 2009, dont l’essentiel du travail se concentrait jusque-là sur la réalisation de publicités et de clips, entre ainsi dans la cour des grands de l’animation.

En 2013, Christian Linke, directeur artistique de Riot Games, cherche un studio pour réaliser des clips sur l’univers de League of Legends. « J’ai passé des heures à regarder sur le Web toutes les productions de tout ce que la planète compte de studios. Je suis tombé sur un clip de Fortiche, c’était fantastique. J’ai tout de suite voulu les contacter. » Ce clip, c’est celui de La Gaviota du groupe français Limousine, produit en 2012.

« Cela correspondait à nos compétences »

Fortiche ne se fait pas prier pour répondre à l’appel des Américains. « Jérôme et moi venons de l’univers du jeu vidéo, explique Pascal Charrue, 44 ans, réalisateur pour Arcane. Même si on n’était pas spécialement dans le délire League of Legends, ça correspondait à nos compétences, on savait qu’on pouvait faire quelque chose de bien. » Succès immédiat.

La vidéo de ce clip de présentation d’un personnage du jeu, sortie en 2013, compte aujourd’hui plus de 100 millions de vues sur YouTube. « On a alors pensé que tout allait s’enchaîner avec Riot, mais on a dû attendre un an avant de les voir revenir », se rappelle Jérôme Combe, lookdev – directeur à la fois artistique et technique – sur la série. Fortiche continue alors de se faire remarquer, notamment avec un clip-publicité pour le groupe Gorillaz, lui aussi réputé pour son identité visuelle forte.

Lire aussi Aux origines de K/DA, le groupe de pop virtuel issu du jeu « League of Legends »

Fortiche signe ensuite un nouveau clip pour Riot Games, en 2014, puis une minisérie d’animation pour Marvel, Rocket & Groot, en 2017. Un an plus tard, la relation entre Riot et Fortiche se renforce, avec une vidéo pour le groupe de K-Pop virtuel, inspiré de l’univers de League of Legends, K/DA, qui totalise 400 millions de vues sur YouTube, ainsi qu’un clip pour les championnats du monde de League of Legends, en Corée du Sud.

Il vous reste 52.83% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.