Les Français passent l’équivalent d’un tiers de leur vie sur Internet

INFOGRAPHIE – Par semaine, nous consacrons en moyenne plus de 56 heures à la toile, dont 36 heures pour nos loisirs.

Le temps passé sur Internet ne cesse de progresser et les confinements successifs que les populations ont subis depuis le début de la crise du Covid-19 n’ont fait qu’intensifier une tendance de fond. Une nouvelle enquête menée par NordVPN*, le plus important fournisseur de réseaux privés virtuels, révèle que les Français consacrent 27 ans, 7 mois et 6 jours de leur vie sur la toile. Sachant que l’espérance de vie moyenne est de 82,7 ans en France, cela représente presque un tiers de leur vie. C’est plus que le temps passé à dormir (entre 25 et 27 ans).

En comparaison, les Allemands y passent en moyenne 24 ans, 8 mois et 14 jours, les Britanniques 22 ans. Les Espagnols atteignent même 28 ans, 9 mois et 10 jours.

Par semaine, les Français passent en moyenne plus de 56 heures sur le web, l’équivalent de plus de deux journées soit 122 jours par an. 20 heures sont consacrées au travail, tandis que les 36 heures restantes représentent le «temps libre» passé en ligne. D’après l’étude, les Français se connectent à Internet à partir de 9h26, pour le quitter aux alentours de 21h23.

Pour combler le vide laissé par la suppression de toute vie sociale durant la pandémie, les Français sont devenus encore plus accrocs aux réseaux sociaux comme Instagram, Twitter et Facebook. Ils y consacrent la plus grande partie de leur temps soit 6 heures et 39 minutes par semaine. Très loin devant les Allemands. Une durée quasi similaire (6 heures et 18 minutes) est dédiée au visionnage de séries ou de films sur les plateformes de streaming telles que Netflix, Amazon Prime ou Hulu. Cette fois-ci, ils sont largement distancés par les Espagnols et les Britanniques.

Les Britanniques, plus joueurs sur la toile

Toujours dans le cadre de la comparaison, les Britanniques sont les plus joueurs (plus de 4 heures 30 par semaine) et passent pratiquement deux fois plus de temps en «visio» que les Français.

«Une majorité d’utilisateurs cherchent à faciliter et à enrichir leur vie quotidienne grâce à un bouquet de plateformes et de services en ligne. En revanche, rares sont ceux qui se préoccupent de leur sécurité en ligne et de la confidentialité des données fournies aux applications et aux sites web», souligne Daniel Markuson, expert en confidentialité numérique chez NordVPN. L’étude montre qu’un Allemand sur trois (34,5 %) ne peut imaginer passer un jour sans Internet, et cette dépendance les oblige à partager une quantité importante de données sensibles. Les plus divulguées sont la date de naissance (67%), les noms et prénoms (63,7%), l’adresse complète (58,3%), le statut relationnel (38,3%), ainsi que les coordonnées bancaires (32,8%). En outre, près d’un Français sur trois a déjà publiquement dévoilé sa taille de vêtements (27%) et ses coordonnées bancaires (25,3%).

* Enquête menée dans quatre pays auprès de 5000 adultes entre le 22 et le 30 juin 2021.