Les mots bleus de la Royal Oak

NOUVEAUTÉ – Cet été, la manufacture du Brassus dévoile de nouvelles déclinaisons au cadran bleu de sa montre culte.

Depuis sa naissance sous le génial coup de crayon de Gerald Genta au début des années 1970, la Royal Oak d’Audemars Piguet n’a jamais cessé de se réinventer. C’est encore le cas cet été avec de nouvelles références venant étoffer la collection.

À commencer par une Royal Oak Frosted Gold Automatique d’un diamètre de seulement 34 mm (49 800 €), un modèle dévoilé pour la première fois en avril 2020, mais réalisée ici en or gris 18 carats martelé selon la technique développée en 2016 en collaboration avec la créatrice joaillière italienne Carolina Bucci.

Diode SA – Denis Hayoun

Sa collaboration avec Audemars Piguet a débuté en 2016 lorsque la Manufacture demande à la créatrice de réinterpréter la Royal Oak pour femmes initialement dessinée par Jacqueline Dimier en 1976. Inspirée de la technique du martelage florentin et adaptée spécialement pour décorer les montres Audemars Piguet, le Frosted Gold consiste à marteler l’or afin de créer de minuscules entailles à la surface de la matière à l’aide d’un outil surmonté d’une pointe en diamant. Il en résulte un élégant effet de scintillement similaire à celui des pierres précieuses ou de la poussière de diamant.

Audemars Piguet

La boîte, la lunette et le bracelet en or gris martelé de ce nouveau modèle mettent ainsi en valeur le nouveau ton bleu clair du cadran, enrichi d’un motif “Grande Tapisserie” et d’index en or gris faisant écho à la boîte. À travers le fond saphir, on admire la masse oscillante dédiée aux modèles de 34 mm et le Calibre 5800 offrant les fonctions heure, minute, seconde au centre et date, et disposant d’une réserve de marche de 50 heures.

Audemars Piguet

Audemars Piguet a également dévoilé cet été une superbe Royal Oak Quantième Perpétuel d’un diamètre de 41 mm (115300 €), proposée en acier ou or rose 18 carats. Son cadran s’offre de nouveaux tons contrastés de bleu. Ici, les compteurs et le réhaut du cadran «Grande Tapisserie» se parent du bleu iconique de la toute première Royal Oak, nommé au sein des archives de la Manufacture comme «Bleu Nuit, Nuage 50». Avec ses quatre compteurs parfaitement répartis, le cadran de ce Quantième Perpétuel offre un équilibre esthétique parfait, permettant de lire l’indication du jour, de la date, du mois, d’une Lune astronomique, des années bissextiles et des heures et minutes.

Diode SA – Denis Hayoun

Sa boîte de 41 mm satinée et polie à la main est épaisse de seulement 9,5 mm. Elle est mariée à un bracelet assorti terminé par un fermoir AP déployant. Son Calibre 5134 à remontage automatique est doté d’un système complexe prenant automatiquement en compte le nombre de jours par mois et affichant en fonction la date juste, même durant les années bissextiles. En partant du principe que la pièce est correctement remontée, cette date n’exigera aucune correction avant l’an 2100 pour rester en synchronisation parfaite avec le calendrier grégorien.

Diode SA – Denis Hayoun

Pour mémoire, le calendrier grégorien omet volontairement trois années bissextiles tous les 400 ans afin de rester en phase avec le temps solaire. Une correction rendue possible en faisant abstraction du 29 février dans les années de siècles justes; qui peuvent être divisées par 100 mais non par 400. Ainsi, vu 2100 ne sera pas une année bissextile, les mouvements dotés d’un calendrier perpétuel devront alors être avancés manuellement d’un jour. Rendez-vous dans 79 ans!