L’Euro 2021, un événement sportif triplement payant

Lors du match amical France-Bulgarie, remporté (3-0) par les Bleus, le 8 juin, au Stade de France.

TF1, M6, BeIN SPORTS – DU 11 JUIN AU 11 JUILLET – FOOTBALL

Les connaisseurs le savent bien : tous les quatre ans, le championnat d’Europe des nations de foot, rebaptisé « Euro », propose un spectacle de haute volée, parfois supérieur à une phase finale de Coupe du monde. Ce mois de folie est attendu avec impatience. Par les fans et… par les vendeurs de téléviseurs, dont les ventes explosent à l’approche de la compétition.

En 2016, lors de l’Euro organisé en France, les audiences avaient atteint des sommets. TF1 avait diffusé 21 rencontres, enregistrant une moyenne de 7,8 millions de téléspectateurs par match, avec des pointes à 9,63 millions pour les onze rencontres en soirée. M6 avait pulvérisé ses records avec la demi-finale Portugal-Pays de Galles (20,83 millions de téléspectateurs, soit 72,9 % de part d’audience), dont elle avait hérité par tirage au sort. De son côté, BeIN Sports, diffuseur payant proposant l’intégralité de la compétition, avait engrangé un afflux de nouveaux abonnés et un taux de satisfaction important.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Euro 2021 : Mbappé, l’omniprésent « Kylian de Bondy »

TF1, M6 et BeIN Sports se partagent encore le gâteau cette année. Cet atypique « Euro 2020 », disputé en… 2021, ne change pas de nom – crise sanitaire oblige –, et les 24 sélections joueront pour la première fois dans onze pays, un peu partout en Europe. Lorsqu’il présidait l’UEFA (2007-2015), Michel Platini voulait fêter le soixantième anniversaire de la compétition en « offrant » des rencontres à des capitales de pays non organisateurs mais dotés de stades modernes – Bucarest, Copenhague, Glasgow ou l’exotique Bakou.

La finale sur M6

TF1 diffusera douze matchs, M6 onze – dont la finale, qui lui a une nouvelle fois été attribuée par tirage au sort. Seuls les abonnés de BeIN Sports pourront regarder l’intégralité de la compétition. Ce qui agace certains, qui se demandent si, dans un pays où 70 % des foyers ne sont pas abonnés à un bouquet payant, il est normal de ne pouvoir assister gratuitement qu’à 23 des 51 rencontres d’une compétition aussi populaire et fédératrice que l’Euro. Et de rater ainsi des affiches du type Angleterre-Croatie (13 juin), Belgique-Danemark (17 juin) ou Espagne-Pologne (19 juin), uniquement diffusées sur la chaîne qatarie ?

Le calendrier s’annonce chargé. En début de compétition, certains jours, trois matchs sont programmés. Les trois rencontres du premier tour de l’équipe de France seront diffusées en clair sur M6 (France-Allemagne, le 15 juin à Munich) puis sur TF1 (France-Hongrie, le 19 à Budapest, France-Portugal, le 23, toujours dans la capitale hongroise).

Lire aussi Etes-vous incollable sur les villes de l’Euro de football ?

Les coulisses de l’Euro sont aussi porteuses d’audience. Au-delà des rencontres, les chaînes détentrices des droits vont multiplier les rendez-vous à l’antenne : des magazines entièrement consacrés à l’Euro seront présentés par Denis Brogniart (TF1), Marie Portolano (M6) ou Darren Tulett (BeIN Sports). Des chaînes qui développeront également des rendez-vous sur le numérique dont « Téléfoot la quotidienne » pour TF1 et « Une heure avant » sur 6play, le service de replay et podcast du groupe M6.

Bien que non-détentrice de droits de diffusion, La chaîne L’Equipe va couvrir la compétition de manière massive. Quatre grands rendez-vous quotidiens, de 9 heures à 1 heure du matin, vingt-cinq consultants et chroniqueurs, cinq envoyés spéciaux aux abords des stades et des camps d’entraînement permettront au quotidien sportif d’être omniprésent sur l’événement. Sans oublier son site, Lequipe.fr, qui alignera chroniques, podcasts, reportages et portraits « 100 % Euro ».

Euro 2021 sur TF1, M6 et BeIN Sports, du 11 juin au 11 juillet.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Euro 2021 : un tournoi pas comme les autres