Milan Fashion Week : Moncler en mondovision

Moncler x Palm Angels.

Depuis 2017, le mastodonte italien Moncler innove à travers son projet Moncler Genius. Le principe : chaque saison, des créateurs aux univers éclectiques sont invités à prendre la direction artistique d’une des nombreuses lignes de la maison. Un projet pharaonique qui réunit habituellement – hors pandémie – des centaines d’invités lors de défilés performances.

La crise sanitaire a obligé la marque à revoir ses plans, et c’est donc dans cinq villes, Milan, Shanghaï, New York, Tokyo et Séoul, toutes reliées par vidéos, que l’opus de cette saison, baptisé Mondogenius 2021, a été dévoilé simultanément. A Milan, une petite centaine d’invités était ainsi convoquée dans la zone industrielle de la ville, pour une cérémonie animée par Alicia Keys. Epaulée depuis Shanghaï par la chanteuse et actrice chinoise Victoria Song, la performeuse américaine a ainsi successivement introduit les 11 films accompagnant les 11 collections de la saison.

Des imprimés ensoleillés

On a retrouvé des habitués de l’exercice tel l’Américain Matthew Williams avec sa griffe 1017 Alyx 9SM et ses doudounes ajustées déclinées en noir et blanc ou Jonathan Anderson et ses tricots colorés – avec un film signé du réalisateur italien Luca Guadagnino. A retenir également, la ligne signée de la marque italienne Palm Angels, qui remixe avec talent la culture skate californienne grâce à des imprimés ensoleillés. La ligne féminine Moncler 1952, dessinée par la créatrice italienne Veronica Leoni, met en scène la chanteuse Solange, la petite sœur de Beyoncé, habillée d’une longue robe noire vaporeuse. Parmi les nouveaux venus, on remarque la marque de lunettes futuristes coréenne Gentle Monster ou bien encore le label japonais Hyke et ses pièces sobres et efficaces.

Avec cet événement mondial, convoquant la jeune garde des créateurs, Moncler entend encore étendre son aura auprès des jeunes consommateurs. « Avec Mondogenius 2021, nous avons pu rendre accessible cet événement à tous, telle une expérience culturelle, s’est félicité Remo Ruffini, PDG de Moncler. La relation avec nos clients devient celle que l’on a avec une communauté. Le choix des mots est important, lorsque l’on parle de client, on fait référence à une transaction. Ici, il est réellement question d’une relation avec un groupe de personnes passionnées par ce que nous proposons créativement, donc d’une communauté. »

Moncler x 1017 Alyx 9SM.
Moncler x JW Anderson.
Moncler x Palm Angels.
Moncler x Hyke.
Moncler 1952.
Moncler x Gentle Monster.
Lire aussi Milan Fashion Week : haut les corps !