Nouveau « Dune », amour interdit, fin du monde… Nos choix de lectures

LA LISTE DE LA MATINALE

Cette semaine, on revient aux origines de la dynastie légendaire créée par Frank Herbert dans Dune, et, dans un tout autre genre, avec Victoire !, à celles des grands cycles romanesques du Québécois Michel Tremblay. On suit les découvreurs des ruines de Palmyre, en Syrie avec Annie Sartre-Fautriat, on plonge dans la Rome décadente ressuscitée par le russe Evgueni Zamiatine, quand la première BD de Lisa Blumen, Avant l’oubli, nous projette juste avant la fin du monde. En attendant, il nous reste la poésie, rappellent Patrick Cloux (qui rend hommage à André Hardellet) et Vénus Khoury-Ghata.

SCIENCE-FICTION. « Dune. Chroniques de Caladan. Tome I : Le Duc », de Kevin J. Anderson et Brian Herbert

Depuis plus de vingt ans, Brian Herbert et l’écrivain Kevin J. Anderson étirent le vaste univers imaginé par Frank Herbert (1920-1986), le père de Brian Herbert et architecte du cycle de Dune (Robert Laffont, 1970-1986).

Prenant place un an avant le premier roman du cycle original, Le Duc se focalise sur les événements ayant mené au début du récit imaginé par Herbert père. Brian Herbert et Kevin J. Anderson peignent à petites touches le monde de Caladan, le fief planétaire des Atréides. Mené à la manière d’un thriller politique, l’ouvrage relate l’ascension de Leto, qui tente de jongler entre responsabilités politiques, rivalités et vie personnelle. Aussi ce premier tome d’une trilogie à venir se lit-il comme un roman isolé de l’univers Dune.

Cela vaut sans doute mieux, car Le Duc peine à échapper au sort de nombreuses préquelles : en situant l’action juste avant le roman originel, les auteurs placent le connaisseur de la saga dans une situation inconfortable. Difficile de s’emballer devant les rebondissements de l’histoire quand on connaît parfaitement le sort des protagonistes. Reste qu’une plongée dans le foisonnant univers pensé par Frank Herbert est toujours entraînante, même quand on perçoit la fin du chemin. Clément Martel

« Dune. Chroniques de Caladan. Tome I : Le Duc » (Dune. The Duke of Caladan), de Kevin J. Anderson et Brian Herbert, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Frédérique Le Boucher, Robert Laffont, « Ailleurs & demain », 468 p., 21,90 €, numérique 15 €.

HISTOIRE. « Aventuriers, voyageurs et savants. A la découverte archéologique de la Syrie », d’Annie Sartre-Fauriat

Quand, fin 2011, alors que la guerre civile en Syrie en faisait la cible de destructions et de pillages irréparables, Palmyre apparut aux yeux du monde comme un site martyr, des dizaines de missions internationales s’y consacraient depuis des années à exhumer et défendre un patrimoine reconnu comme exceptionnel. Pourtant, rappelle l’historienne Annie Sartre-Fauriat, cet intérêt des Occidentaux pour les vestiges de la cité antique est relativement récent, puisqu’il ne remonte qu’à la fin du XVIIe siècle.

Il vous reste 73.29% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.