« Parigo », sur France 3, roule à 30 km/h, à Paris, Bordeaux, Fontenay-aux-Roses…

Un passage piétons aménagé à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), première « ville 30 » de France, depuis 2005.

FRANCE 3 ILE-DE-FRANCE – SAMEDI 2 OCTOBRE À 12 H 05 – MAGAZINE

Rouler ou ne pas rouler à 30 km/h en ville ? A un mois de l’ouverture à Glasgow de la COP26, conférence annuelle de l’ONU pour le climat, et à moins de sept mois de la présidentielle en France, le sujet s’impose dans les débats.

A Paris, où la maire (et candidate PS) Anne Hidalgo a instauré lundi 30 août les 30 km/h (excepté sur quelques rares axes). Mais aussi à Bordeaux, où l’édile EELV Pierre Hurmic a annoncé le passage à 30 km/h dans près de neuf rues sur dix à compter de janvier 2022. Jusqu’aux Hauts-de-France, où Xavier Bertrand, président de région et candidat LR déclaré à l’Elysée, affirmait, mercredi 22 septembre, que « selon une étude, on pollue plus en roulant à 30 km/h qu’en roulant à 50 km/h ». Réactif, « Parigo », magazine francilien des mobilités, saisit l’occasion d’élargir son champ d’action et fait le point sur cette tendance mondiale.

Lire aussi : « Une étude montre qu’à 30 km/h on pollue plus qu’à 50 km/h », la mauvaise interprétation de Xavier Bertrand

Filmé de dos devant le Parc des Princes, Bertrand Lambert, qui incarne le magazine sur France 3 Ile-de-France, aborde les « villes 30 » avec humour, vêtu du maillot de Lionel Messi – l’Argentin joue au PSG avec le numéro 30… Puis enchaîne. Dijonnais de naissance mais parisien depuis l’adolescence, le journaliste de 46 ans assure circuler à 95 % avec son passe Navigo et son abonnement Vélib’. Armé de ses fiches, de ses chiffres, il intercale les rappels historiques et les rencontres, aujourd’hui autour de trois reportages.

Parole aux opposants

Tout d’abord à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) , première « ville 30 » de France, dès 2005, soit treize ans après Graz (Autriche), la pionnière européenne. Bertrand Lambert interroge : mesure gadget ou vie apaisée ? Les maires fontenaisiens Pascal Buchet (1994-2014) et Laurent Vastel, son successeur, mettent en avant la baisse du nombre des accidents.

Le bilan environnemental semble en revanche moins flagrant, alors qu’en 2021, avec Nantes, Lille, Grenoble et bientôt Lyon, 15 % de la population française sont concernés.

Retour à Paris. « Ce dont on est sûr, c’est qu’en roulant moins vite on consomme moins, donc on émet moins de CO», avance le présentateur. « Oui, rebondit Tony Renucci, président de l’association Respire, si le trafic se fluidifie… »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Limitations de vitesse à 30 km/h : « La ville du quart d’heure n’a pas grand sens pour le million de Franciliens qui travaillent dans Paris »

Autre difficulté, passer à 30 km/h ne signifie pas respecter cette limitation de vitesse. Comme le suggère le lancement du troisième sujet, « Ambiance boîte de nuit avenue Daumesnil », alors que le flash du radar installé sur l’artère parisienne crépite (presque) au rythme d’un stroboscope. La parole est ici donnée aux opposants, aux chauffeurs de taxi, à Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club Association, ou encore à Ingrid Attal, vice-présidente de 40 millions d’automobilistes.

En guise de réponse, l’animateur du site Ville30.org, Patrice Nogues, évoque un changement de monde, en mode dramatique : en cas d’impact, affirme-t-il, « à 50, c’est le monde où on meurt ; à 30, c’est le monde où on reste vivant ».

Parigo : 30 km/h, mesure gadget ?, magazine avec des reportages d’Antoine Marguet, Isabelle Dupont, Laurent Brun (Fr., 2021, 14 min). Disponible en replay sur France.tv jusqu’au 2 octobre 2022.