Paris va-t-elle rhabiller Lionel Messi?

DÉCRYPTAGE – Connu (presque) autant pour son élégance sur le terrain que ses fautes de goût à la ville, la superstar du ballon rond est apparu étonnamment chic au Parc des Princes en costume Dior… Laissant de l’espoir pour son style à venir.

D’aucuns diront que l’attaquant argentin n’est pas plus mal habillé que certains de ses confrères. Certes. Mais Lionel Messi n’est pas n’importe quel joueur de foot. Tout a déjà été écrit sur la Pulga (la puce en espagnol, son surnom), d’autant plus depuis son arrivée au PSG à la fin de l’été. Un génie du ballon, la classe ultime sur un terrain. 640 buts en 742 matchs sous les couleurs du FC Barcelone, 71 en 140 avec l’équipe d’Argentine, quatre Ligues des champions, dix championnats d’Espagne et six Coupes du Roi, entre autres. Et rien moins que six Ballons d’or.

Selon notre confrère Christophe Remise, journaliste sportif pour Le Figaro.fr: «Tout le reste se déguste avec les yeux, sur le terrain, plutôt que dans les statistiques. La finesse technique mise au service de l’efficacité, le génie individuel pour mieux sublimer le collectif. Vitesse, précision, vista (…) Messi, le plus grand individuellement ? Oui.» De l’avis général donc, «dans le pré», l’Argentin incarne l’élégance même. Par contre, en matière de style vestimentaire, l’attaquant est loin de viser en pleine lucarne.

Lors de ses premiers pas sur la pelouse du PSG, à l’occasion de sa présentation au public du Parc des Princes le 14 août dernier, à défaut de commenter ses premiers passements de jambes, les médias de tout bord ont décrypté sa tenue: un tee-shirt à logo immaculé et un jean. Difficile de faire plus sobre? Et pourtant, le résultat était loin d’être convaincant. Comme l’écrivait, l’arbitre des élégances Marc Beaugé, dans Le Monde: «Très factuellement, nous retiendrons, pour notre part, que l’ancien Barcelonais effectua sa première course sur la pelouse du Parc des Princes vêtu d’un jeans skinny faussement déchiré (…). Conclusion ? Ce soir-là, Lionel Messi était au moins à la hauteur du peu d’espoir stylistique que nous avions placé en lui.»

De gauche à droite, Lionel Messi lors de la cérémonie du Ballon d’Or en 2013, à Barcelone en 2017 et pour l’édition du Ballon d’Or 2015. Abaca Press

Un mois plus tôt, à l’annonce de son départ du club catalan, le magazine L’Étiquette saluait la nouvelle avec ce post Instagram: «Depuis l’annonce par le FC Barcelone de son départ, nous cherchons dans les archives une image convaincante de l’Argentin. Aujourd’hui, notre conclusion est claire: il n’existe qu’une seule image au niveau, d’un point de vue vestimentaire, et elle fut prise en 2019 à l’occasion du lancement de la collaboration entre Thom Browne et le FC Barcelone.» Après recherches iconographiques, on confirme que le trentenaire d’1m70 n’a pas peur des fashion faux pas et est d’ailleurs régulièrement classé parmi les sportifs les plus mal habillés.

Casquettes de camionneurs américains, blousons en cuir à tête de mort et col en fourrure XXL, sweats à logos, jeans déchirés bien trop slim et baskets fluo… Et quand il enfile une chemise blanche sous un pull noir et un pantalon gris (ainsi photographié dans les vestiaires après une victoire contre le Real de Madrid en 2015), il est taclé sur les réseaux sociaux pour son «look de professeur de géographie». Et pour les soirs de gala ? Un costume à pois et nœud papillon assorti (cf. la cérémonie du Ballon D’or en 2013) ou un étrange complet trois-pièces bordeaux (même cérémonie en 2015).

Lionel Messi avec Ali Bogo, président du Gabon en 2015 AFP

Son manque de goût patent lui vaudra même de frôler la faute diplomatique en 2015, quand il débarque au Gabon et rencontre le président, en tee-shirt et bermuda en jean (encore) déchiré, le visage mal rasé. «Lionel Messi rencontre le président Ali Bogo habillé comme un clochard», peut-on lire sur la toile. Et quand, l’an dernier, il lance sa propre marque de mode (sweat-shirts à capuches, tee-shirts et polos), Messi, le site anglais du GQ ose titrer: «La ligne de vêtements de Lionel Messi est arrivée et, euh, on va passer notre tour, merci!»

Lionel Messi photographié dans les vestiaires après une victoire contre le Real de Madrid en 2015 et taclé sur les réseaux sociaux pour son «look de professeur de géographie» Twitter

À notoriété égale, on est donc loin des costumes anglais au cordeau de David Beckham et des looks street savamment étudiés de la star de la NBA, Lebron James. Mais, surprise, le 10 août, pour ses premiers pas sur la pelouse parisienne, Messi arborait un costume anthracite griffé Dior, simple, chic et efficace. Désormais résident dans la ville des grands couturiers et des tailleurs de renom, et épaulé par son épouse Antonella (aux 16 millions d’abonnés sur Instagram) qui ne serait pas étrangère à cette arrivée à Paris, le meilleur joueur de tous les temps va-t-il enfin élever son style à la hauteur de son jeu?