Pass sanitaire : quels délais pour obtenir un schéma vaccinal complet ?

FOCUS – Alors qu’Emmanuel Macron vient de conditionner l’accès des cafés et restaurants au pass sanitaire, les Français se sont rués sur Doctolib pour réserver une première dose de vaccin. Mais quand pourront-ils profiter librement de ces lieux de vie ?

Réservé jusqu’ici aux discothèques et aux événements accueillants plus de 1000 personnes, le pass sanitaire sera obligatoire dans de nombreux lieux de loisirs comme les théâtres ou les cinémas, dès le 21 juillet. Puis, début août, il sera imposé pour entrer dans un bar, un café ou un restaurant. Cette décision, annoncée lundi 12 juillet par Emmanuel Macron lors d’une allocution solennelle, a eu un effet immédiat : quelque 926.000 Français, dont 65% de moins de 35 ans, se sont rués le soir même sur Doctolib pour réserver un créneau le plus rapidement possible.

Pendant le discours du président de la République, le site a enregistré «sept millions de et demi de connexions», a révélé le cofondateur de la plateforme, Stanislas Niox-Chateau, au micro de France Info. Certaines personnes ont même dû patienter plusieurs dizaines de minutes dans une file d’attente virtuelle pour accéder au site. «Clairement, les annonces du président, notamment sur le pass sanitaire, ont conduit les Français à se connecter et à prendre un rendez-vous de vaccination», a souligné le patron de Doctolib. L’objectif : être paré avant les restrictions, sans avoir à multiplier les tests PCR ou antigéniques, qui ne seront plus remboursés à partir du mois d’octobre, sauf sur ordonnance médicale.

À VOIR AUSSI – Vaccins: «1 500 000 rendez-vous» pris après l’allocution d’Emmanuel Macron

Délai entre deux doses et disparité des territoires

«Le délai entre la prise de rendez-vous d’hier et le rendez-vous est de 11 jours en moyenne, ce qui fait que les 926.000 Français qui ont pris rendez-vous hier seront intégralement vaccinés d’ici la mi-août», a avancé Stanislas Niox-Chateau avec un léger excès d’optimisme. Plusieurs paramètres sont en effet à prendre en compte quand on souhaite se faire vacciner. D’abord, le délai entre deux doses, qui peut varier d’un vaccin à l’autre. Aujourd’hui, quatre vaccins ont reçu l’autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne du médicament : ceux de Pfizer, de Moderna, d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson. Mais aussi les disparités de territoire : dans certains départements, il faut parfois attendre bien plus que 11 jours pour bénéficier d’un rendez-vous.

  • Pfizer et Moderna

Les deux vaccins américains disposent de modalités similaires : depuis la mi-juin, la deuxième injection de Pfizer et de Moderna peut être effectuée au minimum 21 jours après la première, contre 35 initialement. La personne qui se fait vacciner ce mardi 13 juillet pour la première dose recevra donc idéalement la seconde le 3 août. Il lui faudra ensuite attendre deux semaines pour que son schéma vaccinal soit complet, soit à partir du 17 août.

  • AstraZeneca

Le vaccin suédo-britannique est particulièrement impopulaire en France, où la population redoute ses effets secondaires et son inefficacité. Un schéma vaccinal complet est également beaucoup plus long à obtenir avec AstraZeneca. La personne qui se fera vacciner ce mardi 13 juillet, devra patienter entre neuf et douze semaines pour recevoir la deuxième dose, entre le 14 septembre et le 5 octobre. Le pass sanitaire sera ensuite validé 14 jours plus tard, soit entre le 28 septembre et le 19 octobre.

  • Johnson & Johnson

Le troisième vaccin américain est sans doute l’option la plus rapide, puisqu’il ne nécessite qu’une seule dose. Si une personne décide de se faire vacciner ce mardi 13 juillet, son schéma vaccinal sera considéré comme complet un mois plus tard, à savoir le 10 août. En revanche, il n’est pour l’heure, administré qu’aux plus de 55 ans, sauf pour les Français résidant à l’étranger.

Dernier cas de figure : une personne qui a déjà été contaminée par le Covid-19 n’aura également besoin que d’une seule dose, quel que soit le vaccin. Si la dose est administrée ce mardi 13 juillet, elle obtiendra le pass sanitaire dès le 27 juillet.