Pause séries : depuis « Urgences », Julianna Margulies continue de crever le petit écran

Julianna Margulies dans la série « The Morning Show », sur Apple TV+.

Si l’on part du principe que The Morning Show est une série télévisée qui regarde la télévision, la présence de Julianna Margulies dans son générique n’en est que plus savoureuse. En promotion pour la saison 2 de la série créée par Jay Carson et Kerry Ehrin, la brune au teint diaphane – qui n’a que très peu changé d’apparence au cours de sa carrière – se prête aimablement à la question derrière un écran. Et déroule le fil d’une carrière qui s’est organisée autour de trois personnages parmi les plus riches de la télévision américaine : l’infirmière Carol Hathaway (Urgences), l’avocate Alicia Florrick (The Good Wife) et, maintenant, la journaliste Laura Peterson.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « The Morning Show », une saison 2 entre soap et satire sociale

Trois femmes qui ont en commun d’avoir « ressuscité » à l’écran : Carol après une tentative de suicide, Alicia après l’incarcération de son mari, Laura après la révélation malveillante de son homosexualité. « J’ai eu beaucoup de chance de jouer ces rôles car ce sont trois personnalités complexes mais fondamentalement bonnes, et je trouve ça passionnant », dit-elle de l’autre côté de l’Atlantique. Effectivement, il n’y a pas beaucoup de méchantes dans les états de service de cette autodidacte née dans l’Etat de New York il y a 55 ans. Et ce n’est pas pour lui déplaire : « J’aime le fait d’avoir une boussole morale, assume-t-elle, du moment que je peux le jouer autrement qu’en faisant tapisserie. »

Le fait d’être femme revient à plusieurs reprises dans la conversation, avec la sérénité de celles qui n’ont plus grand-chose à prouver. On a vite fait de l’oublier mais à la fin des années 90, Margulies était déjà une des actrices de télévision les plus populaires – et les mieux payées – des Etats-Unis. Au point de s’offrir le luxe de refuser 27 millions de dollars pour deux saisons supplémentaires d’Urgences après avoir annoncé son départ de la série, un an après celui de George Clooney en 1999.

Personnage très politique

Occupée à tenter de percer sur le grand écran, l’actrice se fait alors plus rare à la télévision, jusqu’à son retour fracassant en 2009 dans l’inattendue The Good Wife. Diffusée sur CBS, la série de Michelle et Robert King est un énorme succès critique et commercial qui permettra à Julianna Margulies de remporter un Golden Globe et la réinstallera en haut de la liste des actrices les plus désirables du moment. Son recrutement dans la « team » du Morning Show fait de cette nouvelle saison l’une des plus attendues de la rentrée. Très politique, le personnage qu’elle y interprète est celui d’une vétérane de la télévision au cuir épais, lesbienne « outée » contre son gré dans sa jeunesse, qui vient s’introduire dans le couple professionnel que forment les personnages de Jennifer Aniston et Reese Witherspoon.

Il vous reste 47.26% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.