Pause séries : « Y, le dernier homme », « Mixte », « Mr. Corman », quelques mots d’adieu

« Mr. Corman », une série de et avec Joseph Gordon-Levitt.

L’annulation d’une série, ce n’est pas exactement une mort – un passage dans les limbes plutôt. Les adolescents français de Mixte, les femmes survivantes de Y, le dernier homme, l’instituteur californien de Mr. Corman ont chacun fait l’objet d’avis de disparition ces derniers jours. Jusqu’à nouvel ordre (probablement pour l’éternité), ils restent figés dans la position où les a laissés le dernier épisode de leur dernière saison.

A chaque fois, la charge du faire-part a incombé non pas aux plates-formes qui venaient de tirer le tapis sous les pieds des créateurs, mais à ces derniers. L’une des actrices de la série, Maud Wyler, a annoncé l’arrêt de Mixte sur Instagram. Eliza Clark et Joseph Gordon-Levitt, showrunneurs, respectivement, de Y, le dernier homme et de Mr. Corman, ont tweeté. Prime Video, FX on Hulu (filiale de Disney) et Apple TV+ – les plates-formes concernées – sont restées muettes.

L’histoire de chacune de ces annulations est différente. La plus surprenante reste sans doute celle de Mixte. Cette chronique des bouleversements de la jeunesse française, qui devait courir de 1963 à 1968, venait de recevoir le prix du public au Festival international des séries de Cannes (Canneseries) et avait effacé, pour Prime Video, le souvenir cuisant de sa première incursion dans la fiction française, Deutsch-les-Landes. Mais une série en costumes coûte cher, et ces temps-ci la filiale divertissement de l’empire de Jeff Bezos semble plus préoccupée, en France en tout cas, de télé-réalité et de football que d’imaginaire.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Mixte », sur Amazon Prime Video, salut les copines, ou les débuts de la mixité scolaire

Y, le dernier homme est un projet ancien, qui s’est développé sous l’autorité de l’empire Fox, avant que celui-ci soit avalé par Disney. Là encore, ce projet postapocalyptique est coûteux (il s’agit de raconter le monde que laisserait la disparition subite de tous les mammifères mâles, à deux exceptions près), et, contrairement à Mixte, il a été d’abord plutôt mal accueilli par la critique. Une attitude qui s’est modifiée en cours de saison.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Y, le dernier homme », sur Disney+, quand la moitié du ciel s’écroule

Quant à Mr. Corman, série intimiste portée par son auteur et interprète, Joseph Gordon-Levitt, elle semblait appartenir à un temps désormais révolu, celui où les plates-formes pariaient sur la personnalité d’un créateur pour construire un univers (souvenez-vous du formidable One Mississippi, de Tig Notaro, dont les deux saisons sont toujours disponibles sur Prime), au risque du narcissisme.

Gordon-Levitt, qui est devenu célèbre au long des six saisons de Troisième Planète à partir du soleil, entre 1996 et 2001, semble s’être résigné au sort qu’Apple TV+ a réservé à sa création, l’histoire d’un enseignant hyperanxieux travaillé par une ambition artistique contrariée, version de ce qu’aurait pu être l’auteur dans un univers où il n’aurait pas décroché le rôle dans Troisième Planète. Comme le faisait remarquer le site Deadline, l’acteur est toujours en affaires avec la firme de Tim Cook, pour qui il interprète et coproduit la série animée Wolfboy et la Fabrique de l’étrange.

Il vous reste 48.67% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.