Pedro Winter : « Chez Ed Banger, nous sommes des hédonistes et Palm Springs colle à notre état d’esprit »

Une photo prise par Pedro Winter à Palm Springs, en Californie.

« Palm Springs est typique de ces destinations exotiques qui font rêver et que notre métier de DJ nous amène à fréquenter. On enchaîne vingt-quatre heures à Ibiza, quarante-huit heures à Los Angeles… Une façon de voyager assez schizophrénique puisque nous sommes dans des lieux paradisiaques mais que nous devons travailler. J’entends très souvent cette rengaine : “Quelle chance tu as de faire ces voyages de rêve ! ” C’est vrai mais c’est aussi une frustration…

Féerique et inspirante

Alors pour profiter un minimum des villes où nous nous produisons, j’ai un petit rituel, sur le chemin qui mène de l’aéroport à l’hôtel, je demande toujours au chauffeur de taxi de me faire faire un tour de la ville. Parmi ces destinations, ma favorite est sans doute Palm Springs, dans le désert californien, notre camp de base lorsque nous jouons au festival de Coachella, tout proche, où je me rends systématiquement depuis 2006. Cette année-là, j’accompagnais Daft Punk.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Voyage immobile à Palm Springs

Palm Springs est vraiment l’endroit idéal pour mêler vacances et boulot, jouer et profiter de la vie. Tu es au milieu du désert et en quelques minutes, tu te retrouves dans la montagne ou dans un champ d’éoliennes… C’est une ville féerique et inspirante, qui a attiré des gens aussi différents qu’Elvis Presley ou David Hockney. Si je pars pour le boulot, avec mon équipe et les artistes Ed Banger, nous y restons en général quelques jours supplémentaires.

Je loue une grande maison avec piscine, vue sur les montagnes arides et d’immenses palmiers plantés dans le jardin, plutôt que de prendre quinze chambres à l’hôtel. On se croirait en colonie de vacances. Et à chaque passage en ville, je vais manger les plus gros pancakes du monde chez Elmer’s Restaurant… Chez Ed Banger, nous sommes des hédonistes et cette ville colle à notre état d’esprit.

Je suis aussi fasciné par l’histoire de cette cité, construite dans un environnement super hostile et que les hommes ont réussi à dompter avec une architecture spectaculaire. Je ressens exactement la même chose lorsque nous jouons à Calvi. Je peux vous assurer que nombreux sont les musiciens qui ratent volontairement leur avion du retour pour profiter de la plage… »

Track of Time, de Busy P., Ed Banger records.
En tournée, le 28 août au Music Beach Festival au Touquet (Pas-de-Calais), le 3 septembre à la Crème Festival à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes), le 4 septembre au Elektrik Park Festival à Chatou (Yvelines)…