Peter Scolari, acteur de « Chérie, j’ai rétréci les gosses » et de « Girls », meurt à 66 ans

Peter Scolari, au Tribeca Grand Hotel, le 18 août 2014 à New York.

Il avait incarné un producteur dans Newhart (1984-1990), un père ingénieux dans Chérie, j’ai rétréci les gosses (1997-2000) et un père renfermé dans Girls (2012-2017). Peter Scolari est mort, vendredi matin, à New York, à l’âge de 66 ans, a fait savoir Ellen Lubin Sanitsky, sa manageuse, samedi 23 octobre. Il combattait un cancer depuis deux ans.

Scolari s’était fait connaître en tant que comparse de Tom Hanks, alors inconnu, dans la sitcom Bosom Buddies (1980-1982), dans laquelle leurs personnages se déguisaient en femmes pour vivre dans des logements abordables réservés aux femmes. Les deux acteurs ont ensuite travaillé ensemble sur des projets tels que le premier film de Hanks, That Thing You Do ! (1996) et dans Lucky Guy (2013).

Lire le portrait : Article réservé à nos abonnés L’obsession historique de Tom Hanks

Mais son rôle le plus marquant est celui de Michael Harris dans Newhart, pour lequel il a été nommé par trois fois aux Emmy Awards. Il n’y avait « pas de meilleur partenaire », a déclaré celle qui jouait son épouse dans la série, Stephanie Duffy. « Nous avons été amis et collègues pendant plus de quarante ans. (…) C’était une personne fantastique, c’était une joie de travailler ensemble. Il nous manquera énormément et son décès à 66 ans est bien trop précoce », a déclaré l’acteur nonagénaire Bob Newhart, qui a joué le personnage principal de la série éponyme.

Quarante ans de carrière

En 2016, il avait, par ailleurs, remporté un Emmy Award pour son rôle dans Girls, une série produite et interprétée par Lena Dunham. Sur Instagram, cette dernière a déclaré qu’elle « n’aurait pas pu être élevée par un meilleur papa de télévision », faisant référence au fait que Scolari incarnait son père dans la série. Et d’ajouter : « Merci, Scolari, pour toutes les discussions entre les plateaux, tous les câlins à l’écran et en dehors (…). Tu vas tellement nous manquer. »

C’était « l’un des acteurs les plus drôles – sournoisement drôles – avec lesquels nous ayons travaillé », a, pour sa part, déclaré Robert King sur Twitter. Scolari avait, en effet, tourné parmi ses derniers rôles dans la série surnaturelle Evil, cocréée par King.

La carrière de Scolari, qui a duré plus de quatre décennies, a également été émaillée de nombreuses apparitions dans des séries-cultes comme Urgences, A la Maison Blanche ou encore New York : unité spéciale.

Lire aussi Lena Dunham, la fille du cru

Le Monde avec AP