Photo à la Réunion, sculpture et mode à Paris, art végétal dans le Loir-et-Cher : l’agenda culturel du « Monde Afrique »

Chaque vendredi, l’agenda culturel du Monde Afrique vous propose des événements à suivre sur le continent, en France et ailleurs dans le monde.

  • De Bamako à Saint-Denis

Aux Rencontres africaines de la photographie, à Bamako, en novembre 2019.

La saison « Africa2020 » s’est clôturée le 29 septembre, mais il est toujours temps de profiter de certains événements organisés dans le cadre de cette saison culturelle panafricaine et pluridisciplinaire. La Cité des arts, à Saint-Denis de la Réunion, accueille ainsi pour quelques semaines encore l’exposition « The Dark Side of the Moon Brought to Light ». Soit une sélection d’images présentées lors de la douzième édition des Rencontres africaines de la photographie, en décembre 2019 à Bamako, qui avait pour thème « Courants de conscience ».

Lire aussi Clap de fin et bilan honorable pour la saison culturelle Africa2020

Jusqu’au 27 novembre, il sera donc possible de voir les œuvres de photographes et vidéastes d’Afrique et de la diaspora. Parmi les 17 artistes exposés, l’Egyptien Ibrahim Ahmed (né en 1984 au Koweït et qui vit aujourd’hui au Caire), dont le travail interroge la colonisation, le pouvoir et l’identité, et la Mauricienne Nirveda Alleck, qui mène depuis 2006 le projet « Continuum », manière de galerie de portraits et d’histoires de gens ordinaires qu’elle rencontre au cours de ses voyages.

Plus d’informations : www.citedesarts.re

  • El Anatsui à la Conciergerie

Le président français et son épouse, Emmanuel et Brigitte Macron, visitent l’exposition d’El Anatsui à la Conciergerie en compagnie de N’Goné Fall, la commissaire de la saison « Africa2020 », le 30 septembre 2021, à Paris.

C’était l’exposition inaugurale de la saison « Africa 2020 ». « En quête de liberté », l’installation poétique du sculpteur El Anatsui, né au Ghana en 1944 et qui vit au Nigeria, est visible jusqu’au 14 novembre à Paris. La France n’avait encore jamais consacré d’exposition à cet artiste qui a acquis une renommée mondiale depuis sa participation à la Biennale de Venise de 1990 et dont les œuvres sont exposées au Centre Pompidou (Paris) et au Museum of Modern Art (MOMA) de New York.

Lire aussi El Anatsui, artiste le plus cher d’Afrique

Sous les voûtes de la Conciergerie, il présente une œuvre qui sollicite les cinq éléments (l’eau, la pierre, le vent, le bois et le métal) pour appréhender ce lieu, un ancien palais royal médiéval devenu une prison sous la Révolution, bordé par la Seine. Samedi 30 octobre et samedi 6 novembre à 15 h 30, la Conciergerie propose l’événement « El Anatsui, les éléments dans l’air du temps », un conte qui nous plonge dans l’univers du sculpteur ghanéen.

Gratuit. Plus d’informations : paris-conciergerie.fr

  • Mode éthique à la Goutte d’or

La mode du continent et de sa diaspora est mise à l’honneur à l’occasion des « Ethical Fashion Days », un week-end d’événements organisé au 360 Paris Music Factory, lieu de création et de diffusion de musique au cœur de la Goutte d’or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, les 30 et 31 octobre.

Pour les professionnels du secteur, cette manifestation est l’occasion d’écouter, dans des masterclass et des conférences, quelques grands noms de la mode africaine en France, ainsi que des créateurs du continent comme le Sud-Africain Lukhanyo Mdingi. Les curieux pourront participer – sur inscription uniquement – à des visites guidées d’ateliers dans le XVIIIe arrondissement, ainsi qu’à un brunch musical.

Lire aussi « Je veux permettre à la France et à l’Afrique de se reconnecter autrement à travers la mode »

Les « Ethical Fashion Days » s’inscrivent dans le cadre de la « Ethical Fashion Initiative », un programme encadré par les Nations unies et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et fondé en 2009 pour permettre aux artisans d’Afrique et d’Asie vivant dans des conditions difficiles de devenir des fournisseurs réguliers de grandes marques internationales.

Plus d’informations : https://le360paris.com/

  • Jardins d’Afrique en bord de Loire

« Les Herbes folles du vieux logis », de l’artiste malgache Joël Andrianomearisoa

Magnifié par les couleurs de l’automne, le domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) accueille de façon pérenne le jardin de Leon Kluge. Le paysagiste sud-africain a reçu « carte verte » en 2019 pour créer une œuvre dans le parc contemporain de 10 hectares des prés du Goualoup. Sa conception, qui allie métal, terre et végétaux, traduit la diversité de la faune, de la flore et de l’habitat du continent africain.

Lire aussi Dans les jardins de Chaumont-sur-Loire, l’innovation est dans la nature

Pour ceux qui pourraient se rendre au domaine dès ce week-end, les créations de la Saison d’art 2021 sont encore visibles jusqu’au 1er novembre, parmi lesquelles l’œuvre végétale en extérieur Les Herbes folles du vieux logis, de l’artiste malgache Joël Andrianomearisoa.

Plus d’informations : https://domaine-chaumont.fr/fr