« Repas simples pour tous les jours », sur Paris Première : nouveau service en cuisine pour Jamie Oliver

Le chef Jamie Oliver, en août 2013, dans une cuisine à Londres.

PARIS PREMIÈRE – DIMANCHE 26 SEPTEMBRE À 10 H 25 – SÉRIE CULINAIRE

La série culinaire « Jamie : Keep Cooking Family Favourites », proposée en France pour la première fois, sous le titre « Jamie : repas simples pour tous les jours », a été tournée en 2020 dans la vaste demeure campagnarde de Jamie Oliver en son Essex natal. Filmée partiellement en plein air, temps de pandémie oblige, l’émission est une adaptation des recettes du livre Jamie Oliver en 7 façons (Hachette, 2020).

Car, depuis 1999, année qui vit paraître son premier ouvrage et être diffusé son premier programme, sur la BBC, tous deux nommés The Naked Chef, le gamin blondinet – entre-temps devenu père d’une famille de cinq enfants qu’on voit grandir dans ses innombrables émissions – n’a cessé de faire fructifier la juteuse association de ces deux activités.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Super Jamie

Filmé chez lui, dans ses restaurants, en voyage (avec son mentor et complice historique le chef britannique d’origine italienne Gennaro Contaldo), en mission dans les cantines scolaires d’Angleterre, Jamie Oliver est devenu une vedette internationale. Et ce jusqu’en France, où feu la chaîne Cuisine+ a diffusé ses programmes et où ses livres sont traduits.

Au fil de sa météorique carrière, Jamie Oliver a été atteint d’une rare boulimie en matière de développement commercial, multipliant, autour de son restaurant amiral, le Fifteen, à Londres, des dizaines d’enseignes sur de nombreux continents. Après un scandale sanitaire, en 2014, la faillite le contraint cinq ans plus tard à fermer la majorité de ses établissements au Royaume-Uni, dont le Fifteen, laissant une immense dette et un millier d’employés sur le carreau.

Lire aussi Les restaurants du chef superstar Jamie Oliver déposent le bilan

Puis il y eut la pandémie qu’on sait. Soudainement davantage disponible pour sa famille, Jamie Oliver produit coup sur coup, parfois filmé par ses proches à l’aide d’un smartphone, différents programmes dont « Repas simples pour tous les jours ». On y retrouve le chef presque aussi gesticulant et gouailleur qu’à ses débuts : celui qui est par ailleurs musicien (il signe ou cosigne la musique de ses émissions) s’exprime toujours avec les gestes et le débit d’un rappeur.

Garde-manger international

La cuisine de Jamie Oliver est moins simple que ne le promet le titre de cette série, même si le Britannique la concocte en plein air sur un piano de fortune. Et, comme celles de ses aînés Nigella Lawson et Gordon Ramsay, elle revisite à l’occasion les classiques d’outre-Manche et tourne le dos à la tradition française, qu’on voit encore célébrée dans les émissions de la vétérane Mary Berry (née en 1935 mais toujours à l’antenne de la BBC !).

Oliver n’hésite pas à puiser ses ingrédients dans un garde-manger très international : on mixera du piment, on glacera à la sauce hoïsin et l’on saupoudrera du wasabi moulu. Ce qui a engendré les moqueries d’un comique gastronome malaisien, Nigel Ng, alias Uncle Roger, qui raille sur YouTube la façon dont le Britannique cuisine le riz sauté en y ajoutant de la confiture de piment et du tofu…

Pendant que Jamie fait la popote, en glissant de nombreux trucs et astuces dont les apprentis cuisiniers profiteront, on entend le petit dernier hurler, ses frères et sœurs batifoler dans les prés tandis que l’adolescent fait la tête dans son coin. Mais parmi eux, Buddy Bear Maurice, 10 ans au moment du tournage, a déjà le coup de main et semble suivre les pas de Jamie. Il a d’ailleurs ses propres programmes sur la chaîne YouTube paternelle.

« Repas simples pour tous les jours », émission présentée par Jamie Oliver (RU, 2020, 24 x 23 min). Disponible sur le site de Paris Première.