Si vous ne souhaitez pas que le fisc vous avance trop d’argent en janvier, c’est le moment d’agir

Il est possible de moduler son avance en fonction des dépenses ouvrant droit à une réduction d’impot réellement engagées.

Comme chaque année, depuis la mise en place du prélèvement à la source, vous allez recevoir en janvier prochain une avance correspondant à 60 % du montant de certains crédits et réductions d’impôt dont vous avez profité en septembre cette année pour l’imposition de vos revenus de 2020.

Pour mémoire, cette avance ne concerne que certains avantages considérés comme récurrents, c’est-à-dire ceux dont vous profitez chaque année en contrepartie de l’emploi d’un salarié à domicile, de la garde de vos enfants en bas âge, de dons aux œuvres et parti politiques, et/ou d’un investissement locatif…

Par exemple, si vous avez bénéficié d’un crédit d’impôt de 1 000 euros pour la garde de vos enfants en 2020, vous allez percevoir une avance 600 euros en janvier 2022. Si vous déclarez les mêmes frais de garde en 2021 qu’en 2020, le solde de 400 euros vous sera versé en septembre 2022. En revanche, si vos frais de 2021 sont inférieurs à ceux de 2020, vous devrez rembourser le trop-perçu en septembre 2022.

Modulation

C’est pour vous éviter ce genre de désagrément que vous avez la possibilité – mais pas l’obligation – de moduler le montant de l’avance qui doit vous être versée en janvier prochain, voire de la supprimer purement et simplement si vous n’avez pas engagé le même type de dépenses cette année. La demande de modulation doit être faite avant le 9 décembre prochain. Il suffit de vous rendre sur votre espace particulier sur impots.gouv.fr, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source », menu « Gérer vos avances de réductions et crédits d’impôt ».

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La pension alimentaire, symbole des inégalités entre hommes et femmes après une séparation

En revanche, si vous avez engagé pour la première fois en 2021 des dépenses et/ou des investissements éligibles au mécanisme de l’avance ou si vos dépenses ont augmenté cette année, vous ne pouvez pas demander à profiter d’une avance dès janvier 2022 ou demander une avance d’un montant plus élevé ! Vous devrez patienter jusqu’à l’été 2022 pour obtenir le remboursement de votre crédit ou réduction d’impôt. Ce n’est qu’à partir de janvier 2023 que l’avance sera automatiquement mise en place…

Avance immédiate

Attention ! Si vous habitez dans le Nord (59) ou à Paris (75), et avez demandé à partir de septembre 2021, via le chèque emploi service (Cesu) à bénéficier de l’avance immédiate de crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile, le montant de l’avance de 60 % qui vous sera versée en janvier prochain ne tiendra pas compte du montant des avances immédiates perçues en 2021, puisque cette avance est basée sur les dépenses de l’année 2020. Même si vous avez engagé les mêmes dépenses que l’année dernière, il se peut donc que vous vous retrouviez avec un trop perçu que vous devrez rembourser en septembre prochain. Tenez en compte si vous souhaitez moduler le montant de votre avance.

Il vous reste 14.81% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.