Sur France Culture, « Avoir raison avec… » Françoise Dolto, lorsque l’enfant (re)paraît

La psychanalyste française Françoise Dolto en 1983.

FRANCE CULTURE – PODCAST – À LA DEMANDE

Les « grandes vacances » ont commencé : les enfants sont de nouveau en compagnie de leurs parents, après des derniers mois où leurs relations ont été marquées par la pandémie de Covid-19 et les confinements successifs. « La crise sanitaire a lancé de nouveaux défis à la relation parents-enfants », souligne la série « Avoir raison avec… » de France Culture, qui se propose tout l’été « d’explorer la pensée de grandes figures engagées qui résonne avec notre époque ».

Françoise Dolto est l’une de ces figures. « Questionner son héritage et la façon dont il a imprégné la société » est pour sa productrice Aurélie Charon le défi de cette série de podcasts. La psychanalyste et pédiatre, disparue en 1988, avait dès 1969 « déconfiné » son cabinet au micro d’Europe 1 sous le pseudonyme de « Docteur X » – puis à celui de France Inter entre 1976 et 1978 pour l’émission « Lorsque l’enfant paraît ».

Qu’aurait-elle à dire aujourd’hui aux parents en désarroi qui ont peut-être grandi grâce à quelques-uns de ses enseignements ? La question est posée en cinq épisodes. Au risque assumé (et bienvenu) de dissiper quelques malentendus quant à la pensée parfois remise en question de celle qui très tôt médusa ses propres parents en exprimant son désir de devenir « médecin d’éducation ».

Apprendre et transmettre

Premier stade : l’enfance donc, explorée avec l’historien Yann Potin, archiviste aux Archives nationales où se trouve conservé l’inestimable fonds Françoise Dolto. Celle qui, née en 1908, lit et écrit dès l’âge de 5 ans et grandit pendant la Grande Guerre. Le conflit, les morts, les absences, les adultes, qui n’en savent pas beaucoup plus qu’elle, structurent son rapport au langage et aux multiples sens des mots.

Avec les psychanalystes Caroline Eliacheff et Jean-Pierre Winter, est ensuite exploré le « génie clinique » de Françoise Dolto, qui exerce, à partir de 1940 et jusqu’en 1978, à l’hôpital Trousseau à Paris. Sa méthode : apprendre et transmettre en partageant son expérience. Aux parents, bien sûr, mais aussi aux collègues, qui peuvent assister à ses consultations. Avec une constante : on ne comprendra pas tout, mais le processus psychanalytique – les mots, le dessin, le modelage, le paiement symbolique – peut aider les parents à réfléchir et à imaginer eux-mêmes des clés.

En rendant audible au plus grand nombre la nécessité de considérer l’enfant comme une personne, d’entendre sa parole, Françoise Dolto est plus moderne que jamais en ces temps de bouleversement par la pandémie de la dialectique autorité-liberté, des relations entre enfants sans école et parents en télétravail. Avec la pédopsychiatre Marie-Rose Moro, qui dirige la maison des adolescents de l’hôpital Cochin, on explore comment ces idées avant-gardistes après Mai-68 ont traversé le temps, puis avec l’éditrice et autrice Geneviève Brisac comment elles ont traversé la fiction et la littérature jeunesse.

Cette série d’entretiens forme un bel hommage à l’œuvre engagée de Françoise Dolto, qui sans professer ni faire école, a tiré de ce qu’elle appelait les « malentendus » entre enfants et parents l’art moteur de la psychanalyse.

« Avoir raison avec… Françoise Dolto », série d’émissions produites par Aurélie Charon, réalisées par Luc-Jean Reynaud, (Fr., 2021, 5 x 28 min.). Disponible sur Franceculture.fr et toutes les plates-formes de podcast. L’émission « Avoir raison avec… » est diffusée tous les jours de la semaine entre 12 heures et 12 h 30.