« The United Way », sur Canal+ : au cœur de l’histoire tumultueuse du club de football Manchester United

Affiche du documentaire « The United Way », sorti en mai.

CANAL+ – DIMANCHE 15 AOÛT À 21 HEURES – DOCUMENTAIRE

Sur une scène de théâtre plongée dans la pénombre, face à une salle vide, casquette en tweed vissée sur le crâne, regard sombre face caméra, voix grave, Eric Cantona raconte dans un anglais à couper au hachoir l’une de ses aventures les plus marquantes. Son expérience de vie à Manchester entre 1992 et 1997. Au début de ce documentaire signé du Britannique Mat Hodgson, on craint le pire, le one-man-show d’un Cantona un peu trop cabotin. Très vite, le doute se dissipe. La vraie vedette n’est pas Cantona, couvert de gloire sous le maillot rouge, mais bien la ville de Manchester. Avec ses particularismes, son histoire sociale tumultueuse, sa passion du football, ses excès.

A travers l’histoire du club Manchester United, illustrée par des témoignages d’anciens joueurs et entraîneurs, de responsables politiques, de musiciens locaux (mais pas ceux d’Oasis, supporteurs de Manchester City) et enrichi par de splendides archives filmées datant notamment des années 1950 et 1960, Mat Hodgson a réalisé un joli coup. En 2011, il s’était déjà fait remarquer en tournant The Four Year Plan, documentaire consacré au club londonien des Queen’s Park Rangers, pris en main à l’époque par un duo sulfureux composé de Flavio Briatore et Bernie Ecclestone, fortes personnalités du monde automobile.

Lire aussi : Raphaël Varane quitte le Real Madrid après une décennie dorée, cap sur Manchester United

Récompensé par de nombreux prix, Hodgson se faisait de nouveau remarquer en 2019 avec Duran : De la rue au ring, consacré au boxeur panaméen Roberto Duran. Avec The United Way, Hodgson joue sur du velours, tant les anecdotes croustillantes sont nombreuses et les fortes personnalités de la partie, qu’il s’agisse de joueurs (le mythique George Best en tête) mais aussi d’entraîneurs comme Matt Busby, Tommy Docherty ou Alex Ferguson pour ne citer qu’eux.

Une légende fondée sur un drame

Grand club, Manchester United l’est aussi parce que sa légende s’est en partie fondée sur un drame, largement relaté dans ce documentaire. Entraîneur de United depuis 1945, l’Ecossais Matt Busby décide, au milieu des années 1950, de faire confiance à des gamins tout juste sortis de l’école comme Duncan Edwards ou Bobby Charlton, qui signent leur contrat à l’âge de 15 ans. Le club n’a pas encore un palmarès très fourni, mais le talent est là.

Le 5 février 1958, ceux que l’Angleterre surnomme les « Busby Babes » disputent et remportent un match de Coupe d’Europe à Belgrade face à l’Etoile rouge. Les conditions climatiques sont épouvantables et le vol BEA 609, qui doit ramener la délégation de United à Manchester, fait escale à Munich. Neige, brouillard, tempête, la troisième tentative de décollage de la piste munichoise se termine en drame. Le crash du 6 février 1958 fait vingt morts dont huit joueurs et de nombreux blessés graves, dont Matt Busby.

Lire aussi Ligue Europa : Manchester United contre Villarreal, l’affiche d’une finale inédite

Cette tragédie va souder le peuple mancunien. La légende de United est en marche et dix ans après le drame, le club, toujours entraîné par un Matt Busby revenu de l’enfer, remporte sa première finale européenne, le 29 mai 1968 à Wembley face au Benfica. La suite ? Des titres en pagaille, des coups de gueule légendaires, des périodes parfois difficiles : « A la fin des années 1970, la région souffrait beaucoup sur le plan social et le quartier autour du stade d’Old Trafford était à l’abandon », se souvient Andy Burnham, maire du Grand Manchester, ville où la passion du foot semble résister à tout.

The United Way, documentaire de Mat Hodgson (RU, 2021, 90 min).