Thomas Reverdy : « Au programme du bac, le livre le plus récent a plus de 100 ans ! »

« Mes élèves vont finir par savoir que je suis écrivain ! » C’est ce qu’il avait déclaré un jour à la presse. Professeur de lettres et écrivain, Thomas Reverdy a cette double casquette et ce sont deux quotidiens qu’il essaie de segmenter autant que possible. Agrégé de lettres modernes et marqué par la lecture d’Antonin Artaud, il a signé une dizaine d’ouvrages en vingt ans. Parmi eux, Les Evaporés (J’ai lu, 2015), Il était une ville (Flammarion, 2015), L’Hiver du mécontentement (Flammarion, 2018) ou Climax (Flammarion, 2021). Avec une plume qui puise tour à tour dans les traditions des récits de formation ou les romans noirs, il a pensé l’amitié, le souvenir, la disparition et le deuil. Avec souvent un pied dans le réel.

Thomas Reverdy était l’invité du Salon du livre du Mans Faites lire !. Pour Le Monde, la journaliste Judith Chetrit l’a interrogé sur son rapport à la littérature, à l’écriture. L’auteur nous livre ses conseils de lecture à travers le « Keskili » du « Monde des livres ».

Chaque vendredi, retrouvez un podcast « Keskili » animé par Judith Chetrit, réalisé par Alexandre Ferreira, produit par Joséfa Lopez pour Le Monde. Editorial : Joséfa Lopez, Emmanuel Davidenkoff, Raphaëlle Leyris. Prise de son : Alexandre Ralha pour Eyeshot. Lecture : Joséfa Lopez. Illustration : Stefania Infante. Identité graphique : Mélina Zerbib, Yves Rospert. Partenariats : Sonia Jouneau, Victoire Bounine, Valérie de L’Hortet. Partenaire : Salon du livre du Mans, Faites Lire !.

Retrouver tous les « Keskili » du Monde tournés en vidéo au Salon du livre du Mans ici.

Écouter aussi Olivier Adam : « C’est à la bibliothèque municipale que j’ai fait mon chemin de lecteur »

Écouter aussi Augustin Trapenard : « On m’a beaucoup conseillé “Le Petit Prince”, mais il m’agace »

Écouter aussi Jakuta Alikavazovic : « Un jour, j’ai rêvé que j’étais Eminem et c’était super ! »