Trois webradios pour bercer bébé

Radiodoudou.com : versions longues

Cette webradio musicale gratuite pour les bébés et les tout-petits est intarissable, déversant son flot de comptines, chansons, musiques du monde et berceuses dont des versions instrumentales du tube des années 1980 Voyage, voyage, de Desireless, ou de You Are the Sunshine of My Life, de Stevie Wonder. Avec l’émission « Radio Dodo », c’est notamment, de 19 h 30 à 7 heures, l’assurance de trouver une fréquence 100 % berceuses. En dehors de ce créneau, les plus durs à endormir ne devraient pas résister longtemps à ces cinq heures d’un medley de berceuses, et encore moins à cette « version trèèèèès longue » – pas moins de huit heures – de berceuses non stop, réorchestrations de concertos, sonates et sérénades de Mozart. Classiques mais toujours bons.

Lire aussi Deux applis pour bercer bébé

Berceuses.com : non stop

Entre autres bienfaits d’une berceuse pour bébé, le site Berceuses.com souligne celui de développer ses facultés d’écoute, sa logique et sa mémorisation, mais aussi de favoriser sa concentration. Dans l’œil du cyclone des nuits blanches, les parents retiendront avant tout qu’elle est une alliée pour conduire l’enfant au pays des songes. Cette webradio non stop diffuse exclusivement des berceuses, à toute heure du jour et de la nuit. Plus de deux cents titres triés sur le volet : orchestrations et arrangements musicaux « sont les plus doux possibles pour favoriser l’endormissement et le calme, mais aussi pour permettre aux parents de les fredonner, s’ils le souhaitent ». Autre avantage du site, celui de parfaire le répertoire du parent, notamment avec des reprises de tubes de Julien Doré, d’Angèle ou de Dua Lipa.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pour bien dormir, faites-vous bercer

Radiobarbouillots.com : comme les grands

Depuis sa création en 2011, dans le Berry, Radio Barbouillots (« petit enfant » en berrichon) éveille « les oreilles de demain », celles des 0-12 ans. Une station éclectique consacrée aux plus jeunes avec une grille de programmes, comme les grandes, sans publicité, et qui privilégie les artistes francophones : comptines, jazz, chanson française, bandes originales de films ou encore musique classique. On ne manquera pas de reprendre en chœur refrains indélébiles et paroles entraînantes, parmi lesquelles celles des Poissons panés, de Pascal Parisot : « D’abord ils savent même pas nager/Il suffit de les regarder/Ils sont pas assez hydrodynamiques/Pour mener une vie aquatique. » Quand vient l’heure de la sieste, l’émission « Dodo, les barbouillots » diffuse, tous les jours entre 14 et 15 heures, des titres pour un temps propice au calme et, à partir de 20 heures, « Bonne nuit, les barbouillots », « approuvée par le marchand de sable », enchaîne les berceuses jusqu’à 22 heures. La magie opère et les paupières se ferment. « Mamaaaaan, tu dors ? »