Une ville, des envies, cinq possibilités : Dinard

LA LISTE DE LA MATINALE

Longer le splendide sentier des douaniers, déguster des huîtres aux Vedettes, s’offrir une nuit luxueuse dans un ancien aquarium ou un joli château, oser la baignade (en combi, évidemment) dans l’eau turquoise de la Fosse… Dinard, la preuve par cinq.

Arpenter le GR34… en ville

La piscine de mer et la promenade du Moulinet, à Dinard.

Il y a les deux piscines d’eau de mer, le GR34, qui prend de beaux noms de promenades en passant d’un quartier à l’autre de la ville, et les élégantes cabines de bains de la plage de l’Ecluse… Dinard se découvre d’abord par le bord de mer. C’est la partie urbaine et bétonnée du sentier des douaniers, mais ce n’est pas la moins belle, au contraire.

Toute l’histoire du tourisme à Dinard se déploie de la plage de Saint-Enogat, le vieux bourg des pêcheurs, aux deux pointes peuplées d’élégantes villas, la Malouine à l’ouest, le Moulinet à l’est. On accède au casino Barrière, qui surplombe la plage, par les petites rues du centre qui fourmillent de bonnes adresses, comme Les Vedettes, une cantine toute simple pour déguster des huîtres ou des tapas, ou encore Ombelle, une table très « mer et terre » subtilement raffinée.

Dinardemeraudetourisme.com
Restaurant-ombelle.fr

Dormir dans un ancien aquarium

L’hôtel Castelbrac, à Dinard, est installé dans la villa Bric-à-Brac et l’ancien aquarium du Muséum national d’histoire naturelle.

C’est la belle histoire d’un aquarium voulu par Jean-Baptiste Charcot dans les années 1930, puis abandonné par les visiteurs et les poissons soixante ans plus tard, et qui finalement revient à la vie grâce au Castelbrac, un des 5-étoiles les plus élégants de l’Hexagone.

Yann Bucaille, le propriétaire, et Sophie Benhamou, sa décoratrice, ont entièrement transformé l’ancienne station maritime du Muséum national d’histoire naturelle en conservant son esprit Art déco.

Le jeune chef Julien Hennote – qui invente une cuisine « éthique et identitaire » – vient d’obtenir une étoile au Michelin pour son restaurant, le Pourquoi pas. Le Fou-de-Bassan, la magnifique vedette de l’hôtel, permet de prendre le large pour découvrir toute la baie de Saint-Malo jusqu’à Cézembre et, au retour, d’admirer depuis la mer les hublots élégants de l’aquarium au-dessus de la promenade du Clair-de-Lune.

Hôtel Castelbrac, chambre double à partir de 280 €. Castelbrac.com

Remonter le temps à la villa Les Roches brunes

A Dinard, la villa Les Roches brunes domine la mer et la promenade de la Malouine.

Les Roches brunes, c’est un peu la « villa témoin » de la splendeur de Dinard. Achevée en 1896, son architecture néo-Louis XIII et sa position dominante sur la pointe de la Malouine sont typiques du style balnéaire qui a fait les riches heures de Dinard avant la première guerre mondiale.

Léguée à la ville en 2007, elle a été transformée en lieu multiculturel, accueillant expositions, concerts et événements, qui permettent à chaque fois de découvrir autrement les nombreuses pièces, parfois encore richement décorées, de la maison.

Il vous reste 45.28% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.