Vacances d’été : les réponses à vos questions sur le pass sanitaire européen, qui entre en vigueur jeudi

À partir du 1er juillet, les Européens pourront voyager plus facilement au sein du continent grâce à des preuves certifiées de vaccination ou de tests négatifs.

Vous connaissez le pass sanitaire français, qui permet d’accéder à des rassemblements de plus de 1000 personnes ? Voici désormais son équivalent européen, qui va permettre aux personnes n’ayant pas le Covid-19 de se déplacer plus facilement au sein de l’Union des 27. Opérationnel à partir du 1er juillet, le pass sanitaire européen répond à une double contrainte : permettre à l’industrie du tourisme de repartir pour la saison estivale tout en évitant un dangereux brassage de population qui pourrait faire flamber à nouveau l’épidémie.

«La situation sanitaire s’améliore mais la partie n’est pas encore gagnée. Le pass va permettre de retrouver un maximum de liberté de déplacement malgré les risques qui demeurent», explique-t-on au cabinet de Cédric O, secrétaire d’État au numérique. Fruit d’un travail intense entre la Commission européenne et les 27 pays de l’Union, ce pass sanitaire européen «va permettre que les preuves certifiées de vaccination ou de tests PCR et antigéniques soient reconnues les unes avec les autres afin de permettre un passage des frontières fluide et sécurisé.»

À VOIR AUSSI – Covid-19: à quoi sert le pass sanitaire?

Concrètement, un policier aux frontières grec ou italien flashera un QR code présenté par un voyageur venu de France, d’Allemagne, des Pays-Bas… sans se soucier de la langue dans lequel le certificat de vaccination ou de test a été écrit. Son terminal de contrôle indiquera par une couleur verte ou rouge si la personne peut entrer ou non sur le territoire.

«On va passer d’une vérification qui pouvait prendre une minute à une vérification en une seule seconde grâce à un système de confiance qui évite la fraude. Cela va permettre d’optimiser la gestion des flux, alors que le nombre de voyages dans les aéroports va augmenter de 60% dans les deux semaines à venir, avec des pics à 80% à Orly et Roissy», précise le cabinet du secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Vous avez prévu de partir en vacances en Europe ? Voici les réponses à vos principales questions sur le pass sanitaire européen.

Le pass sanitaire européen est-il réservé aux personnes vaccinées ?

Non. Comme le pass sanitaire français, les personnes non vaccinées mais présentant un test négatif au Covid-19 pourront voyager au sein de l’Union européenne. Les enfants de moins de 11 ans sont exemptés de pass sanitaire.

Le pass sanitaire européen est-il obligatoirement au format numérique?

Non. Vous pourrez toujours présenter vos preuves certifiées de vaccination ou de test au format papier. Si vous préférez le format numérique, il faudra télécharger l’application gouvernementale TousAntiCovid.

Comment récupérer son pass sanitaire européen ?

Vous êtes en train de vous faire vacciner ? Bonne nouvelle : depuis le 25 juin, vous recevez obligatoirement à la fin de votre cycle vaccinal votre pass sanitaire européen au format papier. Il vous sera remis en main par votre médecin, votre pharmacien ou votre centre de vaccination.

Ce document papier comprend en haut à droite un QR Code qui certifie que vous avez été totalement vacciné par un des quatre vaccins reconnus par l’agence de santé européenne (Pzifer, AstraZeneca, Moderna, Johnson and Johnson). Il vous suffira de présenter ce papier lors du contrôle aux frontières.

Le document comprend un deuxième QR Code, en bas à gauche. Il permet d’enregistrer votre preuve certifiée de vaccination dans l’application TousAntiCovid, et ainsi de l’avoir en permanence sur votre smartphone. Pour cela : ouvrez l’application et appuyez sur «Scanner un QR Code». Vous retrouverez votre preuve numérisée dans la rubrique «Mon Carnet».

Vous n’êtes pas vacciné ? Il faudra alors présenter un test négatif au Covid-19 qui devra obligatoirement comprendre un QR Code certifié. Renseignez-vous auprès de votre laboratoire ou de votre pharmacie.

Attention ! Certains pays comme la Belgique ou l’Irlande refusent les tests antigéniques.

Attention ! Certains pays européens exigent des tests de moins de 72 heures, d’autres de moins de 48 heures. Renseignez-vous sur Diplomatie.gouv.fr rubrique Conseils aux voyageurs.

À VOIR AUSSI – Covid-19: le pass sanitaire respecte-t-il les libertés individuelles?

J’ai reçu mes deux doses de vaccin avant le 25 juin. Comment récupérer mon pass sanitaire européen?

Il faut vous connecter sur un site dédié de l’Assurance Maladie nommé Attestation-vaccin.ameli.fr. L’identification se fait avec votre compte France Connect. De là, vous pourrez télécharger votre pass sanitaire européen.

Autre cas de figure : vous aviez déjà enregistré votre preuve de vaccination dans l’application TousAntiCovid. Vous n’aurez rien à faire, ou presque. À partir de la fin de la semaine, l’application gouvernementale se chargera de convertir votre QR Code au format européen. Pour cela, il faut se rendre dans la rubrique «Mon carnet», sélectionner le QR code, appuyer sur «Convertir au format européen» puis sélectionner «OK».

Puis-je enregistrer les pass sanitaire de mes enfants sur mon application TousAntiCovid ?

Oui. Vous pouvez enregistrer autant de QR Codes que souhaités sur une seule application.

J’ai reçu toutes mes doses de vaccins, suis-je exempté de test pour voyager en Europe?

Pas forcément. Chaque pays européen reste souverain sur les preuves qu’il exige à l’entrée de son territoire. Certains demandent que les personnes vaccinées soient, en prime, en possession d’un test négatif. Il faut vérifier les règles avant son départ sur Diplomatie.gouv.fr, rubrique Conseils aux voyageurs.

Attention ! Certains pays comme la Belgique ou l’Irlande refusent les tests antigéniques.

Attention ! Certains pays européens exigent des tests de moins de 72 heures, d’autres de moins de 48 heures.

À VOIR AUSSI – Peut-on attraper le Covid-19 en étant vacciné?

Je pourrai rentrer de mes vacances en Europe sans démarche particulière ?

Si vous êtes totalement vacciné, il faudra présenter votre pass sanitaire européen à votre retour en France.

Si vous n’êtes pas vacciné, vous devrez présenter un test PCR ou antigénique datant de moins de 72 heures pour rentrer en France. Il faudra donc prendre un rendez-vous dans votre ville de villégiature, et prévoir les frais inhérents au test. Les coûts vont de 50 à 200 euros par personne selon les pays, et ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

J’ai entendu parler du certificat de rétablissement, qu’est-ce que c’est et comment le récupère-t-on ?

Contrairement à ce que son nom indique, il ne s’agit pas d’un certificat remis par votre médecin prouvant que vous avez été malade du Covid-19. Il s’agit en réalité de présenter un test positif ancien, qui démontre que vous avez déjà eu la maladie.

Attention : tous les pays européens ne considèrent pas le certificat de rétablissement comme une preuve suffisante pour entrer sur leur territoire.

Attention : les pays acceptant les anciens tests positifs au Covid-19 ne sont pas d’accord sur le délai d’expiration de cette preuve. Certains reconnaissent les tests positifs de moins de six mois, d’autres ont des délais plus réduits.

Là encore, il faut vérifier les règles en vigueur dans votre pays de destination sur Diplomatie.gouv.fr, rubrique Conseils aux voyageurs.

À VOIR AUSSI – Covid-19: jusqu’à quand va durer le pass sanitaire?