Valeria Bruni Tedeschi : « Le baiser est le thermomètre de l’amour »

Paris 5e arrondissement. Une grande avenue calme et arborée. On pousse la lourde porte en bois, on traverse la cour, direction troisième étage. Valeria Bruni Tedeschi nous reçoit chez elle, un espace qu’elle juge « silencieux, vaste et serein ».

L’actrice, à l’affiche de La Fracture, le nouveau film de Catherine Corsini, évoque le parfum de l’herbe coupée, la passion de sa famille pour l’art, ses lectures de Leopardi, Goethe ou Raphaël Haroche, L’Incompris de Luigi Comencini, le théâtre, Patrice Chéreau, ses rôles de folles bourgeoises et ceux de « Baby Doll »…

Lire aussi Un autoportrait de cinéaste en actrice, par Valeria Bruni Tedeschi, sur Ciné+ Club

Depuis trois saisons et désormais toutes les semaines, la productrice Géraldine Sarratia interroge la construction et les méandres du goût d’une personnalité. Qu’ils ou elles soient créateurs, artistes, cuisiniers ou intellectuels, tous convoquent leurs souvenirs d’enfance, tous évoquent la dimension sociale et culturelle de la construction d’un corpus de goûts, d’un ensemble de valeurs.

Un podcast produit et présenté par Géraldine Sarratia (Genre idéal)

préparé avec l’aide de Diane Lisarelli et Mélissa Phulpin

Réalisation : Guillaume Girault

Musique : Gotan Project

« Le Goût de M » est désormais en accès libre. Rendez-vous sur la page https://www.lemonde.fr/le-gout-de-m.

Le Goût de M

M le magazine du Monde